Fermer

Malawi : l’énigme américaine du président Mutharika

par

Damien Glez est dessinateur-éditorialiste franco-burkinabè

Mais où a donc disparu le président du Malawi ? © Glez

Entre un discours de septembre au siège des Nations-Unies et un retour d’octobre à Lilongwe, le président du Malawi n’a pas donné de nouvelles à sa population. Voile d’incertitudes et rumeurs alarmantes…

25 septembre 2016 : le premier magistrat du Malawi, Peter Mutharika, pose fièrement devant le mur vert marbré de l’Assemblée générale des Nations Unies. Après son discours, il descend les escaliers qui conduisent à la tribune puis… disparaît.

Sans nouvelles du septuagénaire pendant la suite de son long séjour américain – environ un mois -, ses compatriotes devront attendre le 17 octobre pour revoir le visage de leur président, à l’aéroport international Kamuzu de Lilongwe…

Rumeurs les plus folles

A l’heure des écrans aussi omniprésents qu’intrusifs, difficile pour un homme public de disparaître des écrans radars, sans que les rumeurs les plus folles ne commencent à poindre. Pendant sa présumée escapade, Peter Mutharika s’était-il mis au vert pour mieux profiter de l’automne étasunien ? Avait-il tenté un coup de théâtre médiatique comme le général de Gaulle qui s’évapora, en 1968, dans la base militaire française de Baden-Baden ?

Une troisième hypothèse fit davantage florès, notamment sur Twitter, tant les présidents africains septuagénaires, octogénaires ou nonagénaires nous ont habitués à entretenir savamment un épais brouillard sur leur état de santé : le président du Malawi aurait-il un problème d’ordre physiologique ? Version plus tragique du postulat : tardait-on, pendant ces jours d’incertitude, à annoncer le décès du chef d’Etat, comme c’était l’usage dans les plus soviétiques des républiques ? …

Le président élu en 2014 a une « santé robuste » et « occupe toujours ses fonctions depuis les États-Unis », trancha le porte-parole du gouvernement, Malison Ndau, au cours de cette période de spéculation, « teasant » même, sur les antennes de Voice Of America, une prochaine conférence de presse qui ferait toute la lumière sur le séjour présidentiel aux États-Unis. Le 17 Octobre, ce sont finalement les images de l’aéroport de Lilongwe qui confirmeront que Mutharika est en vie. Rassurés, les Malawites ? Pas sûr…

Détails intrigants

La preuve de vie n’est pas une preuve de santé, selon certains observateurs critiques du régime qui ont surligné deux détails.

Primo, et contrairement à ses habitudes, l’ancien avocat n’a pas fait de déclaration à son arrivée dans son pays. Secundo, c’est avec sa main gauche que le droitier a salué la foule, ainsi que certaines sommités venus l’accueillir. Les images officielles auraient-elles été malencontreusement inversées au montage ? Le véritable président aurait-il été remplacé par un sosie gaucher ? Aurait-il subi une opération durant son séjour américain ?

Pour avoir vu comment la communauté internationale scrute les moindres mouvements de cuillère du président algérien Abdelaziz Bouteflika, Peter Mutharika sait qu’il ne coupera véritablement court aux rumeurs qu’en intervenant en public et en détaillant officiellement ses activités : séances de shopping sur la cinquième avenue de New-York ? Ou – mieux – des footings à Central Park… ?

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici