Fermer

Alerte enlèvement en France : « un individu de race noire », la bourde du ministère de la Justice

Capture d'écran de la dernière alerte enlèvement publiée par le ministère français de la Justice le 18 octobre 2016. © Capture d'écran/JA

Mardi soir, lors de la publication de l'alerte enlèvement d'une petite fille de 4 mois, le ministère français de la Justice a employé le terme "individu de race noire" pour décrire le père de l'enfant et potentiel ravisseur.

Dans le premier message, l’expression « individu de race noire » était employée pour décrire le père Steeve Beni Y Saad, un homme de 28 ans, d’1,75m aux cheveux noirs et courts, qui aurait kidnappé sa petite fille de quatre mois mardi 18 octobre dans la soirée à Grenoble, en France.

La première version de l'alerte enlèvement.

La première version de l'alerte enlèvement. © Capture d’écran

Les mots employés ont immédiatement provoqué un malaise. Le ministère de la Justice a rapidement publié une seconde alerte, en employant cette fois le terme « individu à la peau noire ». Puis, sans s’en expliquer, a encore modifié la description du ravisseur présumé en écrivant « de couleur noire ».

Capture d'écran

La version corrigée de l'alerte enlèvement. © Capture d’écran

 

Des propos « regrettables »

Le porte-parole du ministère de la Justice, Pierre Januel, a présenté ses excuses sur Twitter. « Certains termes du message, repris précipitamment, étaient évidemment inappropriés, regrettables et très rapidement modifiés. Nous comptons néanmoins sur votre mobilisation pour diffuser l’alerte et aider les recherches », a-t-il écrit.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici