Fermer

Le personnel navigant de Royal Air Maroc se met en grève

Par Jeune Afrique

Un Boeing de la Royal Air Maroc. © Konstantin von Wedelstaedt/Wikimedia Commons

Suite à une réunion lundi au siège de l'Union marocaine du travail (UMT) à Casablanca, les délégués syndicaux du personnel navigant commercial (PNC) de la compagnie aérienne ont appelé à une grève de 48 heures à partir de ce mardi 18 octobre. Contactée par Jeune Afrique, la compagnie indique que "plusieurs annulations de vols sont à prévoir".

Royal Air Maroc est à nouveau secoué par un mouvement social. Suite à une réunion lundi au siège de l’Union marocaine du travail (UMT) à Casablanca, les délégués syndicaux du personnel navigant commercial (PNC) de la compagnie aérienne ont appelé à une grève de 48 heures à partir de ce mardi 18 octobre.

Les salariés de la compagnie réclament notamment une augmentation des salaires, une majoration de la rémunération des heures de vol de nuit de 50% et l’instauration de frais de déplacement. Dans un communiqué, la direction affirme qu’elle « mettra tout en œuvre pour assurer la plus grande partie de ses vols ». Contactée par Jeune Afrique mardi après-midi, la compagnie indique que « plusieurs annulations de vols sont à prévoir », même si aucun chiffre global n’était disponible.

Royal Air Maroc avait déjà été secouée par six grèves et un mois et demi de conflit à l’été 2009 avant que la direction de la compagnie et l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) ne parviennent à un accord.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici