Fermer

Éducation : depuis Marrakech, Mediterrània Capital Partners lorgne le sud du Sahara

Par Jeune Afrique

Daniel Viñas, associé, et Albert Alsina, directeur général, du capital-investisseur Mediterrània Capital Partners. © DR

Pour son premier investissement dans le secteur éducatif, Mediterrània Capital Partners entre au capital de l’Université privée de Marrakech. Un choix qui ouvre une voie vers l'Afrique subsaharienne à cet investisseur, longtemps concentré sur le bassin méditerranéen.

Albert Alsina tient son premier investissement dans le secteur éducatif africain. Mediterrània Capital Partners (MCP), dirigé par le financier espagnol, vient d’acquérir « une participation minoritaire mais significative » dans Université privée de Marrakech (UPM). MCP a acquis cette participation auprès de Mohamed Kabbaj, fondateur et président de l’université marocaine, à travers son fonds MCII, clos à 120 millions d’euros fin 2015. Le montant de cette opération est confidentiel. Il est à noter que Mediterrània Capital Partners investit généralement entre 3 millions et 15 millions d’euros dans des PME ayant une valeur réelle allant de 25 millions à 400 millions d’euros.

Implantation au sud du Sahara

Pour cette première incursion dans le monde de l’éducation, pilotée par Daniel Viñas, associé au sein de MCP, l’investisseur basé à Malte visait un groupe reconnu au Maghreb, mais disposant également « d’une implantation réelle et de solides perspectives de développement » au sud du Sahara.

Fondé en 2005, UPM compte trois campus pouvant accueillir plus de 6 000 étudiants, à Marrakech et à Agadir. Le groupe universitaire est également présent au Sénégal, où il compte deux établissements. Son offre de formation va de la licence au doctorat et couvre une demi-douzaine de filières, de l’hôtellerie à la santé et au management.

Avec cet investissement, MCP parie sur la forte croissance de la demande en éducation en Afrique subsaharienne et sur l’attractivité des écoles marocaines et sénégalaises, qui trustent les premières places du classement des meilleures « business schools » établi par Jeune Afrique.

Investisseurs internationaux

MCP, qui dispose de bureaux à Barcelone, Casablanca, Tunis et Alger, est le deuxième investisseur international au capital de UPM. En 2014, le britannique Development Partners International a injecté 20 millions de dollars dans le groupe privé marocain.

L’investissement dans Université privée de Marrakech est le septième réalisé par le fonds MCII. Parmi ses opérations récentes figurent une prise de participation dans le spécialiste algérien de la location automobile Cieptal Cars et dans le groupe agro-industriel Société meunière tunisienne.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici