Fermer

Les 10 start-up que la France veut mettre à l’honneur au sommet Afrique-France de Bamako

Aphrodice Mutangana, patron du groupe rwandais Foyo, qui a développé l'application mobile m-Health, au kLab, l'incubateur de Kigali. © DESIRE GARCIA/MAX PPP

L'Agence française de développement (AFD) et la Banque publique d'investissement française (Bpifrance) vont financer 10 start-up françaises et africaines à l'occasion d'un concours qui se conclura le 15 novembre prochain. Les 10 lauréats seront du voyage lors du 27ème Sommet Afrique-France qui se tiendra à Bamako les 13 et 14 janvier 2017.

L’Agence française de développement (AFD) et la Banque publique d’investissement française (Bpifrance) lançaient ce 10 octobre un concours dédié à l’innovation, le « Startup Challenge Digital Africa ».

Face au développement du numérique sur le continent africain, qui compte désormais plus de 300 incubateurs ou hubs technologiques, les deux institutions françaises ont décidé de s’associer pour mutualiser leur expérience en matière de financement de l’innovation numérique et du développement.

Les candidats ont donc jusqu’au 15 novembre pour s’inscrire sur la plateforme Digital Africa et concourir dans quatre secteurs possibles : fintech (innovation dans les services financiers), santé, agriculture et enfin environnement et énergie.

Au terme du processus, l’AFD sélectionnera quatre start-up africaines qu’elle accompagnera ensuite dans leur développement à hauteur de 30 000 euros maximum par lauréat. De son côté, Bpifrance aidera quatre autres start-up, françaises celle-ci, à développer leur réseau sur le continent africain, pour 10 000 euros).

Les lauréats promus à Bamako

Les dix start-up lauréates (dont deux seront choisies grâce au vote du public) auront par ailleurs la possibilité de participer par la suite au 27e Sommet Afrique-France qui doit réunir quelque 2000 personnes et une quarantaine de chefs d’État à Bamako, au Mali, en janvier prochain. Ils y seront convoyés au frais de l’AFD et de Bpifrance, et auront l’occasion de promouvoir leur modèle entrepreneurial dans la capitale malienne.

Le concours peut également compter sur deux parrains prestigieux dans le monde de l’innovation numérique : le Sénégalais Karim Sy, qui a lancé en 2011 à Dakar l’espace de co-working Jokkolabs. Et Gilles Babinet, co-fondateur de Africa4Tech, une plateforme dédiée à l’innovation sur le continent.

Dernièrement, l’AFD insiste sur l’innovation numérique africaine. Début octobre, l‘agence française a ainsi injecté 1,7 millions d’euros dans le programme Afrique Innovation qui vise à aider les incubateurs de startups via une plateforme ouverte à tous, Afric’Innov.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici