Fermer

Au sommaire des pages éco cette semaine : comment Ankara avance ses pions en Afrique

Par Jeune Afrique

Ouverture JA éco 2910 © JA

Maisons, centres commerciaux, hôtels et centres de conférences…Les entrepreneurs turcs se positionnent sur tous les grands chantiers sur le continent africain. Ils se distinguent notamment par leur capacité à investir des marchés sur lesquels les multinationales n’osent s’aventurer, comme en Somalie ou en Libye. Enquête dans la dernière édition de Jeune Afrique (n°2910), en kiosques du 16 au 22 octobre.

Centrales, raffineries, hôtels, les entreprises turques profitent de la croissance sur le continent africain pour engranger les contrats, en se positionnant notamment sur des marchés jugés risqués. L’édition n°2910 de Jeune Afrique, en kiosques du 16 au 22 octobre (et en ligne ici) fait le point et se penche notamment sur le cas de la Libye, qui concentrait avant la chute de Mouammar Kadhafi 15% des activités turques à l’international.

En Entreprises et marchés, le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad), lancé depuis 2001, est souvent critiqué pour son inefficacité. L’ex-Premier ministre nigérien Ibrahim Assane Mayaki souhaite lui donner un second souffle.

Le Décideur de la semaine s’appelle Anas Sefrioui, PDG du groupe Addoha. En dix-huit mois, le leader marocain de l’immobilier a réussi à réduire drastiquement son endettement. Optimiste, son patron détaille pour Jeune Afrique ses ambitions, qui dépassent largement les frontières du royaume chérifien. À terme, Anas Sefrioui compte réaliser 25% du chiffre d’affaires de son entreprise au sud du Sahara.

En Finance, le boom du crowdfunding en Afrique : de Dakar à Johannesburg, de plus en plus de petites sociétés ont recours au financement participatif. Une solution qui n’échappe pas aux obstacles du circuit bancaire classique.

Dans les Indiscrets, coup dur pour Afriland First Group. Et aussi : de son côté, l’homme d’affaires burkinabè Lassiné Diawara se penche sur les intrants agricoles. Au Cameroun, deux banques dans les starting-blocks. Enfin, la privatisation de la Banque de l’habitat de Côte d’Ivoire (BHCI) s’accélère.

Dossier JA éco 2910

Jeune Afrique propose également un Dossier sur les raffineries en Afrique, ou plutôt leur rareté. Bien doté en pétrole, le continent manque cruellement d’infrastructures pour le traiter, si bien qu’il importe une grande part des produits finis qu’il consomme. Pour mettre fin à cette anomalie, les États doivent investir car dans un contexte de prix bas, les majors ne le feront pas.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici