Fermer

Mort de Kigeli V, dernier monarque du Rwanda

Par Jeune Afrique avec AFP

Kigeli V vivait en exil aux États-Unis. Il est mort le 16 octobre 2016. © D.R.

Le dernier roi du Rwanda, Kigeli V, est décédé dimanche soir aux États-Unis. Il était âgé de 80 ans.

L’annonce a été faite dimanche 16 octobre sur le site internet officiel du roi Kigeli V. Les causes de sa mort n’ont pas été communiquées.

Kigeli V, né Jean-Baptiste Ndahindurwa, vivait en exil depuis 1961 après un conflit avec les autorités coloniales belges en amont de l’indépendance du Rwanda. Il réside d’abord dans plusieurs pays d’Afrique de l’Est (Tanzanie, Ouganda, Kenya) avant de s’installer aux États-Unis en 1992, dans la lointaine périphérie de Washington. C’est à Oakton, en Virginie, qu’il vit jusqu’à sa mort.

Il avait succédé en 1959 à son demi-frère Mutara III, décédé mystérieusement. Conformément à la tradition en pareil cas, les Birus, un groupe secret possédant le pouvoir de nommer un nouveau roi, désignent Jean-Baptiste Ndahindurwa (son nom de baptême) pour lui succéder.

Fonctionnaire de l’administration belge, celui-ci n’a alors que 23 ans.

Persona non grata après un an de règne

À cette époque, la révolte hutue gronde déjà et Bruxelles, agacé par la prétention de l’aristocratie tutsie à diriger le pays, ne fait rien pour la calmer. Le règne de Kigeli V commence sous le signe de la précarité.

En janvier 1961, Kigeli décide de se rendre à Léopoldville (aujourd’hui Kinshasa), la capitale du Congo nouvellement indépendant, pour solliciter l’aide du Suédois Dag Hammarskjöld, alors secrétaire général de l’ONU. Les colons belges acceptent de lui donner un passeport. Mais à peine arrivé, il apprend à la radio qu’il est persona non grata dans son propre pays, après à peine plus d’un an de règne.

Kigeli V plaide sa cause en écrivant au Conseil de sécurité de l’ONU. En vain. Le Rwanda est sur le point de devenir indépendant. Il y rentre clandestinement, caché à l’arrière d’une voiture, mais les Belges le placent en résidence surveillée avant de le renvoyer vers la Tanzanie de Julius Nyerere. C’est la dernière fois qu’il foule sa terre natale.

En septembre 1961, la monarchie est abolie par référendum et le Rwanda acquiert son indépendance l’année suivante.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici