Fermer

Mali : quatre soldats tués et sept autres blessés dans une attaque à Goma-Coura

Par Jeune Afrique avec AFP

Un soldat de l'armée malienne à Gao, le 25 juillet 2013. © Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Des sources militaires locales ont indiqué jeudi que quatre soldats maliens ont été tués et sept autres blessés dans la soirée au cours d'une attaque dans le secteur de Goma-Coura, dans le centre du pays.

C’est un détachement de Nampala en mission de ravitaillement qui a été visé, selon le ministère malien de la Défense confirmant, le 13 octobre au soir, le bilan de « quatre soldats tués, sept autres blessés et de véhicules endommagés ». « Il s’est agi d’une attaque complexe au cours de laquelle l’ennemi a utilisé des mines posées sur la route avant d’ouvrir le feu », a-t-il expliqué dans un communiqué.

Le ministère a également indiqué que « des renforts ont été dépêchés sur place pour secourir les blessés et procéder au ratissage de la zone ».

Des attaques de plus en plus sophistiquées

Quelques heures plus tôt, plusieurs sources militaires sur place avaient annoncé l’attaque. Un gradé de haut rang de l’armée malienne avait affirmé en effet que quatre militaire maliens avaient péri quand leurs véhicules ont sauté sur des mines.

L’information avait été ensuite confirmée par un officier en poste à Ségou, une des principales villes de la région, précisant que deux véhicules de l’armée ont été calcinés après l’explosion de trois mines.

Cette nouvelle attaque intervient quarante-huit heures seulement après le dernier dernier rapport trimestriel de Ban Ki-moon au Conseil de sécurité des Nations unies sur le Mali, rendu public mardi, dans lequel le secrétaire général de l’ONU souligne que les attaques contre les forces françaises et maliennes et la Minusma ont augmenté, et deviennent de plus en plus sophistiquées et complexes au Mali.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici