Fermer

En Tunisie, les mamans connectées tissent leur toile

Le petit Aws fait le bonheur de sa maman, qui en a fait sa star sur Instagram. © Une maman tunisienne/Instagram

Phénomène florissant dans plusieurs pays du monde, les mamans d'Instagram prennent progressivement d’assaut la Toile tunisienne.

Des dizaines de milliers d’internautes ont suivi les séances d’essayage de la jolie petite Baya, les premiers pas de Bayrem le charmeur, les activités sportives d’Aziz, les adorables poses d’Aws ou encore les heureuse vacances des sœurs Zine Elise et Lyne Anaïs. Appareil photo au poing, de plus en plus de mamans tunisiennes mitraillent chaque étape de la vie de leurs progénitures pour en faire les nouvelles stars des réseaux sociaux.

« Mode, cuisine, photos et bébé mignon »

Branchées, heureuses et amoureuses, ces jeunes mamans sont fières de l’être et le font savoir, à coup d’images-trop-mignonnes et de hashtags-hyper-heureux. Avec une préférence pour la plateforme Instagram, où « une image vaut mille mots », elles y étalent aussi leurs hobbies, de la pâtisserie aux voyages en passant par l’organisation de goûters d’anniversaires ou les produits de beauté et vêtements derniers cri.

Tout en menant parfois une carrière en parallèle. « Fashion, food, photos, and a cute baby » (« Mode, cuisine, photos et bébé mignon »), résume Sabrine Aloui, mère de Bayrem, sur son compte Instagram :

نودكم ولا نشهيكم 😁 #ramadan #igers #igerstunisia #stounsi #etunisie #bonappétit

A photo posted by tarabine (@tarabine) on

Profil type de ces mamans 2.0 : jeune trentenaire, mère d’un ou deux enfants souriants et impeccables de la tête aux pieds, très photogénique, et souvent épanouie dans un métier créatif (designer, rédactrice magazine, créatrice de tipis ou de chaussures pour enfants….).  C’est en tout cas l’image que renvoient ces #happymums et leurs #babiesofInstagram.

Un bonheur contagieux qui a de quoi susciter l’admiration (ou faire pâlir d’envie) d’autres mamans tunisiennes qui suivent leur quotidien presque (trop ?) parfait. « Il faut avoir de l’argent pour pouvoir mener une telle vie et faire d’aussi belles photos », fait remarquer Aïcha, maman au foyer de 28 ans. D’autres émettent des réserves quant à une sur-exposition des enfants sur la Toile.

Mais Zahra Ben Amor, qui a créé un blog, puis une page Facebook et un profil Instagram sous le pseudonyme « une maman tunisienne », y voit plutôt un « partage d’expériences et d’émotions », un réel bonheur qu’elle prend plaisir à raconter à travers ses photos depuis la naissance de son fils Aws, il y a presque deux ans. « J’aime montrer une autre image de la maman tunisienne, moderne et optimiste », explique-t-elle, en précisant n’avoir reçu aucune critique à ce jour.

What baby aws wear today 😍❤️👖👕👞

A photo posted by mother • wife • blogger (@une_maman_tunisienne) on

Une nouvelle maman-sphère

Depuis à peu près la même période, Soumow, vlogueuse (blogueuse vidéo) tunisienne installée à Seattle (États-Unis), aborde avec spontanéité et humour, en dialecte tunisien, les thèmes de la grossesse, de l’accouchement et de sa vie de famille. Tout juste maman d’un deuxième garçon, elle répond régulièrement à des questions que lui posent ses abonnés, principalement des femmes, sur sa vie d’épouse et de maman. Questions qu’elles n’osent pas toujours poser autour d’elles, cette partie de la vie privée restant jusque-là bien gardée en Tunisie.

Mais ces « super-mamans » tunisiennes du Net, dont une dizaine s’illustrent aujourd’hui sur Instagram, sont bien décidées à rendre la maternité plus glamour. Il suffit de faire un petit tour chez Rymabenaissa, Dony_mk, Chouchoutas, Tarabine, Sonytta, Kamiliayat, ou encore Farah_omri pour comprendre comment elles s’y affairent.

D’ailleurs, pour certaines d’entre elles, ce travail finit aussi par payer, littéralement. « Plusieurs agences publicitaires tunisiennes m’ont contacté pour qu’Aws participe à des spots publicitaires pour des couches pour bébés et des produits laitiers par exemple », se réjouit Zahra Ben Amor. « Ça a été une très belle expérience. » Chouchoutas, elle, s’est lancée dans la vente de tipis pour enfants. Et petit à petit, ces familles hyper-connectées et ultra-classes transforment la vie domestique en véritable art de vivre.

Relaxing time 😄 #mumlife#igerstunisia#motherhood#relaxing#momsofinstagram

A photo posted by FARAH EP TRAKI (@farah_omri) on

Mother and son ♥♥#eidmubarak#motherandson#love#oureverydaymoments#ourchildrenphoto

A photo posted by 🍋 💎Lemon turquoise 💧🍋💧 (@sonytta) on

Sister sister 💕 #BabyZineElise #BabyLyneAnais Bonne journée tout le monde 💕

A photo posted by Dony Tounes Lipstick (@dony_mk) on

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici