Fermer

Football : Alain Giresse remercie Serge Aurier d’avoir sauvé la vie d’un joueur malien en plein match

Par Jeune Afrique avec AFP

Serge Aurier lors d'un match contre la Belgique, en mars 2015 à Bruxelles. © Geert Vanden Wijngaert/AP/SIPA

Lors du premier match des éliminatoires du Mondial 2018 samedi dernier, Serge Aurier a effectué les gestes de premier secours pour sauver la vie d'un joueur malien qui était "en train d'avaler sa langue", a indiqué mercredi Alain Giresse, le sélectionneur des Aigles du Mali, qui a remercié l'international ivoirien.

Après un choc avec un autre joueur, Moussa Doumbia « est en train d’avaler sa langue et de s’étouffer », a raconté, le 12 octobre, le technicien français Alain Giresse sur RMC. « Et là, Serge Aurier, avec un joueur de chez nous [de la sélection malienne], a eu le réflexe de vite le mettre sur le côté et de passer sa main pour lui retirer sa langue, car il était en train de perdre la vie », a poursuivi « Gigi ».

« Aurier a eu un réflexe énorme. Je lui en ai parlé après et je l’ai même remercié d’avoir eu ce sang-froid », a ajouté l’ex-membre du carré magique des Bleus des années 1980.

Que s’était-il passé ?

Giresse est aussi revenu sur cet événement avec des mots durs pour l’adversaire : « Ce qui s’est passé, c’est que sur une action où le ballon est en l’air, le petit Doumbia, qui est tout fin et tout en vivacité, est courageux et va disputer le duel. Lamine Koné, l’ancien de Lorient et qui joue désormais en Angleterre, qui fait 30 kilos de plus que lui, est complètement battu et le massacre avec le coude. »

Jusqu’ici, ce match remporté samedi par la Côte d’Ivoire (3-1) avait fait beaucoup parler pour un autre geste d’Aurier, qui avait mimé un égorgement pour célébrer un but. Un geste qui figurait même parmi les sujets les plus commentés sur Twitter en France le lendemain, suscitant sarcasmes ou messages de défiance à l’égard des médias.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici