Fermer

Électricité : Deutsche Bank Espagne prête 46 millions d’euros au Cameroun

Ici pylônes au Congo Brazzaville. © Antonin Borgeaud/JA

Le gouvernement camerounais a signé début octobre trois conventions avec la filiale espagnole de la banque allemande. Ces accords doivent permettre de financer l’achèvement de la boucle électrique de la capitale Yaoundé.

Le projet de renforcement et de stabilisation des réseaux de transport d’électricité de Yaoundé, la capitale du Cameroun, prend progressivement corps. Le 1er octobre, le président Paul Biya a habilité Louis Paul Motaze, le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, à signer dans les prochains jours trois conventions avec Deutsche Bank Espagne, représenté par Antonio Navarro Escabias.

Ces accords portent sur un montant global de 30 milliards de francs CFA (46 millions d’euros). Il s’agit d’abord de deux crédits de 8,6 milliards de francs CFA et de 11,7 milliards de francs CFA. La troisième convention acte un crédit financier de 9,8 milliards de francs CFA de Ducroire, l’assureur-crédit public belge, qui doit garantir les deux précédents.

Achever la boucle électrique

Ce financement ira à la réalisation de la ligne de 90 kilovolts entre les postes de transformation des quartiers d’Ahala et de Kondengui (célèbre pour son ancienne prison). Il doit également permettre de construire trois nouveaux postes de transformation, tout en procédant à l’extension de quatre autres postes.

Ce projet mené par l’espagnol Elecnor constitue la première partie de celui, plus vaste, du doublement de la ligne haute tension entre la ville d’Édéa et la capitale camerounaise, inscrit dans le plan d’urgence triennal (2015-2017) de 925 milliards de francs CFA. Avec d’autres banques, dont BGFI, Ecobank, Banque Atlantique et Standard Chartered Bank, Deutsche Bank doit apporter plus de 630 milliards de francs CFA à ce plan annoncé par Paul Biya en 2014.

Le 13 septembre, la filiale espagnole de la banque allemande avait déjà accordé 21 milliards de francs CFA au Cameroun pour aider à la première phase de l’aménagement du lac municipal de la capitale afin d’en faire un centre touristique.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici