Fermer

Pravin Gordhan, le ministre sud-africain des Finances, poursuivi pour fraude

Par Jeune Afrique avec AFP

Le ministre sud-africain des Finances, Pravin Gordhan, au Cap le 24 février 2016. © MIKE HUTCHINGS/AFP

Le ministre des Finances sud-africain est accusé depuis 2014 d'avoir mis en place une unité au sein des services du fisc chargé d'espionner des personnalités politiques. Cette annonce intervient alors que Pravin Gordhan se trouve dans une position difficile au sein du gouvernement de Jacob Zuma.

La justice sud-africaine a ouvert une enquête contre Pravin Gordhan, accusé de fraude alors qu’il dirigeait les services du fisc. L’annonce en a été faite ce mardi 11 octobre par le procureur général Shaun Abrahams, lequel a précisé que deux autres personnes étaient également poursuivies.

Nommé par Jacob Zuma en décembre 2015, Pravin Gordhan a été commissaire du fisc sud-africain de 1999 à 2009.

En 2014, des allégations ont fait état de l’existence d’une unité au sein de ses services qui aurait espionné des hommes politiques, dont l’actuel président sud-africain. Une enquête sur l’affaire aurait été ouverte en 2015. Gordhan a toujours nié ces accusations affirmant que la création de cette unité avait été approuvée par le ministère.

Bras de fer avec Jacob Zuma

L’ouverture de cette enquête intervient alors que le ministre se trouve dans une position difficile au sein du gouvernement et est régulièrement critiqué par les partisans de Jacob Zuma.

Chantre de la lutte contre la corruption, Pravin Gordhan s’est souvent opposé au Président, mis en cause dans plusieurs scandales financiers sur la gestion des entreprises publiques.

L’annonce des poursuites engagées contre le ministre, qui a la confiance des marchés financiers, a immédiatement provoqué une chute du rand sud-africain. Ce mardi 11 octobre, en fin de matinée, il perdait plus de 3% par rapport au dollar, se situant désormais à 14,22 rands pour un dollar.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici