Fermer

Vidéo : Benteke tout en haut du top 10 des buts les plus rapides de l’histoire de la Coupe du monde, qualifications comprises

De g. à dr. les Diables rouges Christian Benteke, Marouane Fallaini et Michy Batshuayi au stade Roi Baudouin de Bruxelles, le 7 octobre 2016. © Olivier Matthys/AP/SIPA

Après seulement sept secondes de jeu, l'international belge d'origine congolaise Christian Benteke a ouvert le score lundi contre Gibraltar. Un record. L'occasion de revenir sur le top 10 de ces buts pas comme les autres.

Christian Benteke (Belgique), 7 secondes

Le natif de Kinshasa est entré dans l’histoire du ballon rond. Pour avoir fait trembler les filets dès la septième seconde contre la sélection de Gibraltar dans le stade de Faro, en Algarve, le Diable rouge Christian Benteke, 25 ans, a battu le 10 octobre le record des buts les plus rapides de l’histoire de la Coupe du monde (qualifications comprises).

Davide Gualtieri (Saint-Marin), 8,3 secondes

Depuis près de 23 ans, c’est l’ancien international saint-marinais Davide Gualtieri qui détenait ce record grâce à son but inscrit à la huitième seconde (et trois dixièmes) contre l’Angleterre en novembre 1993 lors des éliminatoires pour la Coupe du monde 1994 aux États-Unis.

Hakan Sükür, Vaclav Masek et les autres

Au-dessus de la barre des 10 secondes, on retrouve cette fois-ci des buteurs lors d’une phase finale de la Coupe du monde. En haut du podium de la catégorie, le Turc Hakan Sükür qui, 11 secondes après le coup d’envoi du match de classement contre la Corée du Sud, bat en 2002 le record des buts les plus rapides de l’histoire du Mondial de football qui était détenu depuis… 1962 par le Tchécoslovaque Vaclav Masek (15 secondes).

C’est encore lors d’un match de classement, en 1934 à Naples, que l’avant-centre allemand Ernest Lehner marqua le but le plus rapide du tournoi après 25 secondes de jeu. Plus rapide en effet que l’Anglais Bryan Robson (27 secondes) contre la France en 1982, l’Américain Clint Dempsey (29 secondes) contre le Ghana en 2014, le Français Emile Veinante (35 secondes) contre la Belgique et le Suédois Arne Nyberg (35 secondes) contre la Hongrie en 1938. En ouvrant le score à la 37e seconde contre l’Italie en 1978, l’avant-centre français Bernard Lacombe n’avait pas non plus fait mieux.

De Sükür à Lacombe, revoyez quelques-uns des buts les plus rapides de l’histoire de la Coupe du monde.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici