Fermer

Sénégal : un chef religieux jugé mardi pour « injures » contre la religion

Par Jeune Afrique avec AFP

Des milliers de pèlerins devant la grande mosquée de Touba, ville sainte des mourides au Sénégal le 21 avril 2003. © Nafi Diouf/AP/SIPA

Un chef religieux sénégalais sera jugé mardi pour injures contre la religion. Cheikh Mbacké Sakho a critiqué les confréries religieuses musulmanes du pays et accusé les marabouts de « tromper » les fidèles.

Cheikh Mbacké Sakho, chef religieux résidant dans la banlieue de Dakar, avait critiqué, fin septembre, les confréries religieuses au Sénégal, les accusant de faire du « business » avec la religion et de « tromper » les fidèles, dans une vidéo diffusée sur internet.

Il visait surtout les chefs religieux mourides, les accusant de s’être détournés de la voie du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba.

Des excuses en vidéo

Cheikh Mbacké Sakho avait ensuite présenté ses excuses dans une autre vidéo. Déféré au parquet de Dakar le 3 octobre, puis arrêté et entendu plusieurs fois, il a bénéficié d’une liberté provisoire vendredi 7 octobre.

Il sera jugé ce mardi 11 octobre, pour injures commises par le biais d’un système informatique à l’encontre de la religion, selon une source judiciaire.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici