Fermer

Exclu : qui sont les « business angels » d’Afrimalin?

Par Jeune Afrique

Afrimalin veut toucher les petits artisans, commerçants et PME en Afrique de l'Ouest. © DR

Plus de deux mois après sa création, la start-up Afrimalin réalise sa première levée de fonds afin de développer ses activités en Afrique de l'Ouest.

Selon les informations de Jeune Afrique, Afrimalin, le nouveau site de petites annonces gratuites sur le modèle du Bon coin, en Afrique de l’Ouest, a bouclé en fin de semaine dernière une levée de fonds de 400 000 euros pour financer son développement.

Trois business angels se sont positionnés en particulier sur la plateforme internet lancée cet été par Thibault Launay et Romain Girbal, les fondateurs de la compagnie d’exploration Alliance Minière Responsable (AMR, Guinée), la communicante Célia Grémy et l’entrepreneur sénégalais Mamadou Niane.

Il s’agit entre autres du fonds d’investissement Amaïka Asset Management de David Kalfon, l’ancien professeur de finances de Thibault Launay à l’université Paris Dauphine, ainsi que la famille Milchior, propriétaire du groupe d’habillement Etam. Yannick Naud, conseiller auprès du conseil d’adminitration d’AMR, a également mis au pot. Ce financier basé à Londres travaille depuis 2014 au sein de Sturgeon Capital, un fonds d’investissements qui se positionne sur la « nouvelle route de la soie » en cours de déploiement par la Chine.

Une opération sursouscrite

Bouclée en 72 heures, la levée de fonds a été sursouscrite, sans que les fondateurs ne décident toutefois à relever la somme originalement ciblée. Avec 100 000 visites comptabilisées sur le seul mois de septembre, Afrimalin veut toucher les petits artisans, commerçants et PME en Afrique de l’Ouest qui n’ont habituellement pas recours à internet dans leurs affaires.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici