Football : ces clubs africains qui ont marqué 2014

Écrit par Alexis Billebault

Farid Mellouli (ES Sétif) brandit le trophée de la Ligue des Champions, le 1er novembre à Blida. © AFP

Al-Ahly (Égypte) avait terminé en 2012 et 2013 à la première place du classement des clubs de "Jeune Afrique". La formation cairote laisse cette fois-ci sa couronne aux Algériens de l’ES Sétif, qui ont remporté la Ligue des Champions.

Un titre, un seul, mais pas n’importe lequel. La Ligue des Champions, que l’ES Sétif a soufflée aux congolais de l’AS Vita Club, est revenue en Algérie après vingt-quatre ans d’une longue absence. Pour être honnête, personne ne s’attendait vraiment à ce que Sétif, douzième de notre classement 2013, s’installe sur le toit de l’Afrique. Son dernier coup d’éclat sur la scène continentale remontait à 1988 avec une victoire dans une compétition qu’on appelait encore la Coupe des Clubs Champions…

L’AS Vita Club devant le TP Mazembe

Lauréat en 2012 et 2013, Al-Ahly doit donc se contenter de la seconde place. Pourtant, le club cairote a remporté deux trophées continentaux en 2014, en plus du championnat et de la Super Coupe d’Égypte : la Supercoupe d’Afrique face à Sfax (3-1), puis la Coupe de la CAF contre les Ivoiriens du Séwé Sport (1-2, 1-0). Mais les Diables Rouges paient leur élimination au second tour de la Ligue des Champions face aux Libyens d’Al-Ahly Benghazi (0-1, 2-3).

>> LE CLASSEMENT 2014

  • 1. ES Sétif (Algérie)
  • 2. Al-Ahly Le Caire (Egypte)
  • 3. AS Vita Club (RD Congo)
  • 4. Séwé Sport San Pedro (Côte d’Ivoire)
  • 5. TP Mazembe (RD Congo)
  • 6. Cotonsport Garoua  (Cameroun)
  • 7. CS Sfax (Tunisie)
  • 8. AC Léopards (Congo)
  • 9. Espérance Tunis (Tunisie)
  • 10 Al-Ahly Benghazi (Libye)
  • 11. Nkana Red Devils (Zambie)
  • 12. ES Sahel (Tunisie)
  • 13. Real Bamako (Mali)
  • 14. Al-Hilal Omdurman (Soudan)
  • 15. Zamalek (Égypte)

Derrière ce duo nord-africain pointe l’AS Vita Club, finaliste inattendu de la Ligue des Champions. La formation congolaise, qui ne dispose pas de la surface financière de Sétif ou d’Al-Ahly, a éliminé quelques clients comme Kano Pillars (Nigeria) ou Kaizer Chiefs (Afrique du Sud), Zamalek (Égypte) ou Sfax (Tunisie) pour rejoindre Sétif en finale. Reste à savoir si son coach, Florent Ibenge, en fin de contrat et parallèlement sélectionneur de la RDC, sera installé sur le banc kinois en 2015.

Le Séwé Sport avance

Neuvième en 2013, le Séwé Sport de San Pedro (Côte d’Ivoire) poursuit son ascension. Il aurait même pu figurer plus haut s’il n’avait pas craqué dans la dernière minute du temps additionnel de la finale retour de la Coupe de la CAF. Mais ses progrès sont spectaculaires, et la formation de la ville portuaire s’est consolée en remportant le titre et la Coupe de Côte d’Ivoire. Un peu comme le TP Mazembe (5e), demi-finaliste de la Ligue des Champions, mais toujours souverain sur le plan domestique, même si la menace incarnée par l’AS Vita Club se précise chaque jour un peu plus.

>> Voir aussi notre classement 2014 des sélections africaines de foot : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet

Le Coton Sport Garoua , sixième comme l’an dernier, reste une valeur sûre : il a atteint les demi-finales de la Coupe de la CAF, mais a tout gagné au Cameroun. Sfax (7e) perd cinq places, et les raisons de cette chute sont limpides : le club tunisien, dominé par Al-Ahly en finale de la SuperCoupe d’Afrique, a échoué au portes de la finale de la Ligue des Champions contre l’AS Vita Club (1-2, 1-2) malgré la présence de Philippe Troussier sur le banc – dont il est parti depuis.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici