Fermer

Le pape va nommer 17 nouveaux cardinaux, dont l’archevêque de Bangui

Par AFP

l'archevêque de Bangi, Dieudonne Nzapalainga, bénit une femme dans un camp de déplacés près de l'aéroport Mpoko, le 7 janvier 2014. © Rebecca Blackwell / AP / SIPA

Le pape François a annoncé dimanche la tenue le 19 novembre d'un consistoire au cours duquel il va créer 17 nouveaux cardinaux, dont 13 âgés de moins de 80 ans.

Les cardinaux de plus de 80 ans ne peuvent pas siéger dans un conclave et participer à l’élection d’un nouveau pape.

« Je suis heureux d’annoncer que le samedi 19 novembre (…) je tiendrai un consistoire pour la nomination de 13 nouveaux cardinaux des cinq continents », a déclaré le pape François.

« Le fait qu’ils proviennent de 11 nations exprime l’universalité de l’Église », a ajouté le pape argentin.

Le premier sur la liste des nouveaux cardinaux est un Italien, Mgr Mario Zenari, actuel nonce apostolique (ambassadeur du pape, ndlr) en Syrie, un pays martyr, a dit le pape.

Le deuxième, Mgr Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, est le plus jeune des 13 nouveaux cardinaux électeurs, n’ayant pas encore 50 ans et que le pape a rencontré lors de son voyage en Centrafrique, fin 2015.

Les autres hauts prélats qui deviendront cardinaux sont Mgr Carlos Sierra, archevêque de Madrid, Mgr Sérgio da Rocha, archevêque de Brasilia, Mgr Blase Cupich, archevêque de Chicago, Mgr Patrick D’Rozario, archevêque de Dhaka, Mgr Baltazar Porras Cardozo, archevêque de Mérida (Venezuela), Mgr Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles.

En septembre 2010, alors qu’il était évêque de Bruges, ce dernier avait soulevé la question du maintien du caractère obligatoire du célibat des prêtres, estimant notamment que les personnes pour lesquelles le célibat est humainement impossible à respecter devraient aussi avoir la chance de devenir prêtre.

L’Américain Kevin Farrell, préfet du Dicastère (un ministère au Vatican, ndlr) pour les laïcs, la famille et la vie, est également nommé cardinal, tout comme Mgr Carlos Aguiar Retes, archevêque de Tlanepantla (Mexique), Mgr Maurice Piat, archevêque de Port-Louis (Ile Maurice), Mgr John Ribat, archevêque de Port Moresby (Papouasie Nouvelle-Guinée) et Mgr Joseph Tobin, archevêque d’Indianapolis (États-Unis).

« Je suis choqué au-delà des mots par la décision du Saint-Père. S’il vous plaît priez pour moi », a réagi ce dernier sur son compte Twitter.

– Le pourpre pour la Syrie –

« Je remercie de tout cœur le Saint-Père car ce pourpre (couleur des cardinaux, ndlr) va à la Syrie, aux victimes de la Syrie, à tous ceux qui souffrent en raison de ce terrible conflit », a estimé pour sa part Mgr Zenari sur Radio-Vatican.

Sur ces 13 nouveaux cardinaux, trois proviennent d’Europe, trois de l’Amérique Latine, trois des États-Unis, deux d’Afrique et deux d’Asie.

Les quatre autres religieux créés cardinaux à cette occasion sont d’anciens évêques et archevêques ayant tous dépassé les 80 ans, à l’exception, assez rare, du simple prêtre albanais Ernest Simoni, qui aura 88 ans le 18 octobre.

Selon sa biographie, fournie par le Vatican, il fut emprisonné sous le régime d’Enver Hoxha en 1963 et condamné à mort, mais la peine fut commuée en 25 ans de travaux forcés. Il passa au total 18 ans dans les prisons.

En février 2015, le pape François avait créé 20 nouveaux cardinaux, donnant déjà à l’époque une impulsion à l’internationalisation de l’Église, où les cardinaux européens ne sont désormais plus majoritaires.

Selon des statistiques publiées dimanche par le Vatican il y aura le 19 novembre prochain 121 cardinaux électeurs, dont 21 nommés par Jean Paul II, 56 par Benoît XVI et 44 nommés par le pape François.

Sur ces 121 électeurs, 54 proviennent d’Europe, 17 d’Amérique du Nord, 17 d’Amérique Latine, 15 d’Afrique, 14 d’Asie et 4 d’Océanie.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici