Fermer

Législatives au Maroc : début du vote, premiers résultats dans la soirée

Par Jeune Afrique avec AFP

Une marocaine vote lors des élections locales, à Casablanca, le 4 septembre 2015. © Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA

Les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures du matin pour accueillir les 16 millions d'électeurs marocains. Les premières tendances commenceront à tomber ce soir-même.

Les Marocains ont commencé à voter, ce vendredi 7 octobre, pour élire leurs députés. Les islamistes, à la tête du gouvernement de coalition depuis cinq ans, tenteront de conserver la majorité face aux « modernistes ».

Les bureaux de vote ont ouvert à 08h00, sans affluence particulière, a constaté un journaliste de l’AFP à Rabat. « C’est trop tôt maintenant pour aller voter », explique un commerçant. « Les gens iront après la prière ou à la sortie des bureaux, vers 17h00 ».

Veillée électorale

Le vote doit prendre fin à 19h00 et les premiers résultats commenceront à être diffusés, circonscription par circonscription, dans la soirée. Une estimation du taux de participation sera donnée à la mi-journée. 

Près de 16 millions d’électeurs sont appelés à voter pour élire leurs 395 députés, dans 92 circonscriptions et selon un système de liste à la proportionnelle.

Les électeurs votent pour une liste locale et une liste nationale composée uniquement de femmes et de jeunes, qui assure leur représentation minimum au Parlement, selon un système de quotas. Sur les bulletins de vote, des symboles permettent d’identifier chaque parti alors que près d’un tiers de la population est analphabète : un tracteur pour le PAM, une lampe à huile pour le PJD, un chameau, un parapluie, un avion, ou encore un soleil ou un éléphant pour d’autres formations.

Ces législatives s’annoncent comme un face-à-face serré entre le Parti authenticité et modernité (PAM), formation libérale dirigée par Ilyas El Omari, et les islamistes du Parti justice et développement (PJD).

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici