Fermer

Gabon : de nouvelles têtes autour d’Ali Bongo Ondimba

Par Jeune Afrique

Maixent Accrombessi, anciennement directeur de cabinet d'Ali Bongo Ondimba, est désormais Haut représentant personnel du président de la République. © DR

Lors du premier conseil des ministres du nouveau gouvernement gabonais présidé mardi par Ali Bongo Ondimba, plusieurs changements ont été annoncés dans l'organigramme de la présidence.

Premier remaniement majeur, Maixent Accrombessi, très proche collaborateur du président, est nommé « Haut représentant personnel du président de la République ». Un poste qu’avait dans le passé occupé Pascaline Mferri Bongo.

Maixent Accrombessi premier dans l’organigramme 

L’ancien directeur de cabinet du chef de l’État, en convalescence après un malaise en août, conserve une place de choix dans le nouvel organigramme de la présidence, puisqu’il précède dans la hiérarchie le nouveau directeur de cabinet.

Un poste désormais occupé par Martin Boguikouma, jusqu’à présent gouverneur de l’Ogooué-Maritime. Cette province, qui abrite la frondeuse capitale économique Port-Gentil, avait été remportée par Jean Ping selon les résultats proclamés par le ministère de l’Intérieur après la présidentielle du 27 août.

Promotion de Liban Soleman 

Autre nomination, celle de Liban Soleman, également l’un des hommes de confiance du président, promu à la tête du « bureau de coordination du plan stratégique Gabon émergeant ».

Un poste clé : Ali Bongo avait fait de ce programme l’une de ses grandes promesses de campagne. À 30 ans, Liban Soleman occupait auparavant le poste multicasquette de chef de cabinet et gérait notamment le volet communication du palais du bord de mer.

Noël Nelson Messone nommé au protocole

Le nouvel organigramme dévoilé mardi consacre également quelques départs, dont celui du général Alioune Ibaba, auparavant directeur général du protocole d’État et conseiller en matière de défense et de sécurité. Il est remplacé au protocole par Noël Nelson Messone, ancien conseiller politique d’Ali Bongo et ministre des Eaux et Forêts jusqu’au remaniement de septembre 2015.

À noter également, la promotion de Guy Rossatanga-Rignault, nommé « secrétaire général adjoint chargé des questions administratives et juridiques ». L’ancien conseiller d’Ali Bongo officiait auparavant à la faculté de droit et de sciences économiques Omar-Bongo de Libreville.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici