Fermer

Le marocain Attijariwafa Bank va racheter Barclays Egypt

Par Jeune Afrique

Attijariwafa Bank disposera de 58 agences en Egypte. © Hassan Ouazzani pour Jeune Afrique

Attijariwafa bank et le britannique Barclays Bank ont annoncé le 4 octobre la cession de Barclays Bank Egypt au groupe bancaire marocain.

Engagé dans une politique de réduction de ses activités en Afrique, le britannique Barclays Bank va céder la totalité du capital de sa filiale égyptienne, sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires requises au Maroc et en Egypte. Barclays Bank Egypt emploie 1 500 personnes et compte 56 agences situées dans 18 villes égyptiennes. La banque a réalisé en 2015 un produit net bancaire de 1 517 millions de livres égyptiennes (environ 176 millions d’euros) pour un bénéfice net de 606 millions et un total de bilan de 20,2 milliards (2,3 milliards d’euros).

La filiale sera reprise, pour un montant non communiqué, par Attijariwafa Bank. Le Financial Times évalue l’opération à 500 millions de dollars.

Moyen-Orient

« Cette opération permettra à Attijariwafa bank d’étendre son réseau international et de s’implanter dans un marché bancaire avec des perspectives de croissance significatives », a expliqué Attijariwafa Bank dans un communiqué.

Dans ce même communiqué, Mohamed El Kettani, PDG de la première banque marocaine, a indiqué que cette opération « ouvre aussi la voie au développement d’Attijariwafa bank au Moyen-Orient et en Afrique de l’Est ».

Actif dans 14 pays africains, Attijariwafa Bank avait tenté d’acquérir en 2013 la filiale égyptienne du français BNP Paribas, rachetée finalement par le dubaïote Emirates NDB. En 2015, la banque marocaine était entrée en négociation avec le grec Piraeus pour la reprise de Piraeus Bank Egypt, mais l’opération avait été remportée par par le koweïtien Al Ahli Bank.

La troisième fois aura donc été la bonne pour Attijariwafa Bank qui complète ainsi son dispositif en Afrique du Nord. Le groupe, très solidement implanté en Afrique francophone subsaharienne, était déjà implanté au Maroc, en Tunisie et attend toujours son agrément pour l’Algérie.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici