Fermer

Football : qui est Presnel Kimpembe, le défenseur qui a échappé à la RD Congo ?

Presnel Kimpembe, le 21 août face à Metz, au Parc des Princes. © Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

Il y a encore trois jours, Presnel Kimpembe jouait un match de quatrième division française avec la réserve du Paris Saint-Germain. Il est aujourd’hui convoqué en équipe de France. Parcours d’un défenseur dont l’avenir, prometteur, aurait également pu se jouer avec la RD Congo.

Presnel Kimpembe pourrait honorer sa première sélection en équipe de France, lors des matchs de qualifications pour la Coupe du monde 2018 face à la Bulgarie et les Pays-Bas. Sélectionné par Didier Deschamps suite à une avalanche de blessures chez les habituels titulaires de la défense des Bleus, le jeune du Paris Saint-Germain aurait toutefois pu porter un maillot d’un tout autre bleu : celui des Léopards de RD Congo. Retour sur son parcours.

Un pur produit parisien

Né le 13 août 1995 d’une mère haïtienne et d’un père congolais dans la ville de Beaumont-sur-Oise, Presnel Kimpembe commence à jouer au football en 2002 à l’AS Eragny. Il y restera trois ans, avant d’être repéré et de rejoindre le centre de formation du Paris Saint-Germain, son club de cœur, en 2005. Il y fait ses classes, comme en 2013, lorsqu’il participe aux sept matchs des jeunes du PSG en UEFA Youth League, et arrive jusqu’aux quarts de finale où le PSG est battu un but à zéro par le Real Madrid.

Il apparaît pour la première fois sur une feuille de match de l’équipe numéro une du PSG le 12 août 2014 contre l’En Avant de Guingamp, mais il reste le banc de touche. En revanche, il joue son premier match contre le Racing Club de Lens le 17 octobre 2014, en remplaçant Thiago Motta à la 75e minute de jeu.

Il est en train de faire sa place au PSG

Le 17 mars 2015, Presnel Kimpembe signe son premier contrat professionnel au PSG. Peu de temps après sa signature, le défenseur brésilien Maxwell s’exprime à propos son propos en disant notamment qu’il a « beaucoup de qualités et un avenir énorme ». Il remporte en fin de saison son premier titre avec le PSG en étant sacré champion de France et en ayant joué une dizaine de matchs pendant la saison.

Presnel Kimpembe entame même la saison 2016-2017 en tant que titulaire, suite à la blessure de Thiago Silva et le départ de Marquinhos aux Jeux olympiques de Rio. Il forme avec David Luiz la charnière centrale parisienne pour les quatre premiers matches de la saison et, sous les ordres d’Unai Emery, a connu six titularisations consécutives en Ligue 1 avant de céder sa place depuis le retour de blessure de Thiago Silva, jouant alternativement avec l’équipe réserve, en CFA (4e division).

Il négocie actuellement un nouveau contrat avec le PSG.

Le nouvel entraîneur du PSG semble cependant lui accorder une grande confiance en Kimpembe, en décidant de ne pas remplacer David Luiz dans l’effectif après son transfert pour Chelsea. Le jeune défenseur négocie d’ailleurs actuellement une prolongation de contrat (et surtout une revalorisation de salaire) avec le club de la capitale française, avec qui il est déjà lié jusqu’en juin 2018.

Il a déjà porté le maillot des Léopards

La fédération congolaise de football a bien tenté de le séduire. Et cela a fonctionné un temps, avant que la France n’arrache le gros lot. Il y a presque deux ans jour pour jour, le 12 octobre 2014, il disputait en effet un match amical avec l’équipe espoirs congolaise. En mars 2015 encore, il était appelé par Florent Ibenge, le sélectionneur des Léopards, pour disputer un stage à Dubaï avec les Congolais. Mais il décline l’offre pour jouer avec l’équipe de France des moins de 20 ans.

Dédaigné pendant plusieurs années par les équipes françaises des moins de 16, 17 et 18 ans, à l’inverse de son meilleur ami, Kingsley Coman, il finit par jouer son premier match avec la sélection française le 26 mars 2015 contre l’Uruguay et, en en mai de la même année, est de nouveau convoqué pour disputer avec son équipe le Tournoi de Toulon 2015.

Le 5 septembre 2015, il fête ensuite sa première sélection en équipe de France espoirs, avant, le 3 octobre 2016, d’être sélectionné pour la première fois en équipe de France A pour remplacer Eliaquim Mangala, blessé. Il devra se tenir prêt au cas où les titulaires du poste, Varane et Koscielny, viendraient à faire défaut contre la Bulgarie, vendredi 7 octobre, ou face aux Pays-Bas, trois jours plus tard.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici