Fermer

Coup d’État manqué en Turquie : Ankara prolonge l’état d’urgence de trois mois

Par Jeune Afrique avec AFP

Le président Recep Tayyip Erdogan se livre à un discours depuis son palais d'Ankara, le 24 février 2016. © Kayhan Ozer/AP/SIPA

Presque trois mois après la tentative de coup d'État manqué, Ankara a annoncé une prolongation de l'état d'urgence à partir du 19 octobre.

Le gouvernement turc a décidé de prolonger de trois mois l’état d’urgence instauré depuis le putsch avorté du 15 juillet, conformément au souhait du président Receep Tayip Erdogan formulé quelques jours plus tôt. « Nous avons décidé de reconduire l’état d’urgence pour 90 jours à partir du 19 octobre à 01h00 du matin », a déclaré le vice-Premier ministre turc Numan Kurtulmus à l’issue du Conseil des ministres ce lundi. « Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour chasser les organisations terroristes », a-t-il ajouté.

Gülen, bête noire de Erdogan 

Cette mesure permet, notamment, de décider d’un couvre-feu et de restreindre le droit de manifester ou la liberté de circulation dans certains secteurs identifiés.

Le 20 juillet, soit cinq jours après la tentative de coup d’État manqué, le président Erdogan avait jugé l’état d’urgence nécessaire pour « éradiquer rapidement tous les éléments de l’organisation terroriste impliquée dans la tentative de coup d’État ».

Le prédicateur religieux Fethullah Gülen, ex-allié de Erdogan, exilé depuis 1999 aux États-Unis, est accusé par les autorités turques d’être à l’origine du putsch manqué du 15 juillet.

32 000 personnes arrêtées en Turquie 

Depuis, Erdogan a lancé de vastes purges qui visent les sympathisants présumés ou avérés du prédicateur religieux. Toutes les strates de la société sont concernées en passant par l’armée, le milieu des affaires, les entreprises publiques, l’éducation, les médias et même le sport.

Un dernier bilan fait état de 32 000 personnes arrêtées et de 70 000 qui font l’objet d’une enquête pour leurs liens supposés ou avérés avec Fethullah Gülen.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici