Fermer

Abbas aux funérailles de Peres : les coulisses

Par - à Jérusalem

Mahmoud Abbas aux obsèques de Shimon Peres, le 30 septembre 2016 à Jérusalem. © Stephen Crowley/AP/SIPA

Même s'il avait annoncé sa venue la veille, le président de l'Autorité palestinienne peut être considéré comme l'invité surprise des funérailles de Shimon Peres, vendredi septembre.

Accompagné de ses deux plus fidèles lieutenants, le négociateur en chef Saeb Erekat, et l’ancien Premier ministre Ahmed Qoreï, Mahmoud Abbas a contourné l’entrée officielle pour éviter les caméras de télévision qui retransmettaient la cérémonie en direct.

Rencontre avec Netanyahou

Brève, la rencontre de la délégation palestinienne avec le couple Netanyahou – Benyamin et son épouse, Sarah – s’est déroulée dans une tente, à l’écart du protocole. La scène a tout de même été immortalisée, au grand dam du président palestinien qui a essuyé de vives critiques à Ramallah pour sa participation aux obsèques d’un ancien chef d’État israélien.

Aucun député arabe israélien n’y a d’ailleurs pris part, et le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, a qualifié Mahmoud Abbas de « traître ».

Geste courageux d’Abbas

Si les organisateurs avaient choisi de placer raïs palestinien au premier rang, l’intéressé s’est retrouvé en bout de rangée, ce qui a fortement déplu à la famille Peres. L’intervention des proches de l’ancien président israélien a finalement permis de replacer Mahmoud Abbas près des principaux chefs d’État internationaux.

Et il a fallu que le président américain, Barack Obama, évoque sa présence pour que les commentateurs de la télévision israélienne rappellent le geste courageux du président palestinien. Sa dernière visite à Jérusalem remontait à 2010.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici