Tunisie : Nabil Karoui est décidément encombrant pour Nidaa Tounes

Par Jeune Afrique

Nabil Karoui, patron de Nessma TV. © AFP

Le communiquant Nabil Karoui, qui n'en est plus à sa première polémique, commence à agacer dans les rangs du parti vainqueur de la présidentielle tunisienne.

Dans les rangs de Nidaa Tounes, la propension de Nabil Karoui à s’attribuer tout le mérite de la victoire à la présidentielle fait grincer quelques dents. Le patron de la chaîne privée Nessma et de l’agence de communication Karoui & Karoui (qu’il codirige avec Ghazi, son frère) n’a pas quitté d’une semelle Béji Caïd Essebsi entre les deux tours.

"C’est un prestataire de services qui nous aide notamment dans le domaine visuel, mais le slogan "Tahya Tounes" et sa charte graphique sont l’oeuvre de l’agence 3SG BBDO de Hosni Ghariani", précise un responsable de l’équipe Nidaa. Le 21 décembre, peu après l’annonce des résultats, la direction de la campagne de Béji Caïd Essebsi a piqué une grosse colère en apprenant que Karoui s’apprêtait à annoncer sur son antenne la première interview exclusive du président élu, le soir même.

Finalement, BCE a bien parlé à la télévision. Mais le lendemain, et sur la chaîne publique Wataniya.

>> Lire aussi : Quatre choses peu connues sur le nouveau président Béji Caïd Essebsi

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici