Dossier

Cet article est issu du dossier «50 femmes puissantes»

Voir tout le sommaire
Culture

Sénégal : Aïssa Dione, designer spécialisée « local »

Aïssa Dione : designer sénégalaise. © Youri Lenquette pour J.A.

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.

Son credo : la slow industry. Une façon de combiner artisanat traditionnel, design et art. Peintre, plasticienne et designer, Aïssa Dione, 62 ans, a opté pour la réhabilitation du tissage traditionnel manjak (une ethnie originaire de Casamance et de Guinée-Bissau) au Sénégal. Dans un pays où 99 % du coton récolté est exporté et où les tissus, eux, sont importés, elle a fait le pari d’une transformation locale et créé en 1992 Aïssa Dione Tissus.

Dans son vaste atelier de Rufisque, une centaine d’artisans se relaient pour produire un tissu susceptible d’intégrer le saint des saints de l’industrie du luxe. Parmi ses clients, plusieurs grands noms de la décoration haut de gamme comme Hermès, Jacques Grange, Christian Liaigre et Peter Marino.

À Dakar, où elle a ouvert la galerie Atiss, qui propose mobilier et tissus d’ameublement, elle a réalisé les plaids et rideaux de l’hôtel Onomo, après avoir fourni différents établissements à travers le monde – jusqu’au Méridien de Bora-Bora. Dans une filière textile sinistrée, noyée sous les produits low cost venus d’Asie, cette métisse franco-sénégalaise a hissé le tissage ouest-africain au rang d’oeuvre d’art.

Passez votre souris sur les boutons puis cliquez sur le nom des personnalités pour lire leurs portraits.
© Infographie : Elena Blum pour Jeune Afrique

Lire les autres articles du dossier

«50 femmes puissantes»

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte