Fermer

Afrique du Sud : les deux ravisseurs de Buddy le manchot poursuivis par la justice

Par Jeune Afrique avec AFP

Un manchot du Cap, une espèce protégée, le 4 juillet 2010 au Parc national de Table Mountain, en Afrique du Sud. © afp.com - JEWEL SAMAD

La justice sud-africaine a inculpé pour vol les deux militants des droits des animaux qui avaient kidnappé "Buddy", un manchot élevé dans un parc aquatique, pour le relâcher dans l'océan Indien.

Deux délinquants un peu particuliers se sont présentés jeudi devant le tribunal de Port Elizabeth, en Afrique du Sud. Adrian Donian et Emile du Plessis, deux étudiants de 22 et 24 ans, n’ont rien de gangsters rompus aux kidnappings de milliardaires ou autres opérations lucratives.

Ces deux jeunes hommes comparaissaient pour « vol avec effraction » et « infraction aux lois de la protection marine » après avoir enlevé Buddy, un manchot du Cap, une espèce protégée, dans un parc aquatique dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 septembre. Enveloppé dans une chemise, ils l’avaient transporté en voiture avant de le relâcher dans l’océan Indien, sur une plage voisine de Port Elizabeth.

Pour ces faits, qu’ils ont reconnu, les deux jeunes hommes « ont comparu devant la justice avant d’être libérés avec un avertissement. L’audience a été ajournée pour approfondir l’enquête », a indiqué Priscilla Naidu, porte-parole de la police de Port Elizabeth. La prochaine comparution des deux hommes est prévue le 3 novembre.

Le bébé manchot de Buddy est mort depuis l’enlèvement de son père

Les deux amis ont décidé de réaliser ce « coup » pour protester contre le maintien d’animaux en captivité. Mais selon Dylan Bailey, le directeur du parc aquatique où vivait Buddy, le manchot qui a grandi en captivité ne sait ni chasser ni se défendre contre des prédateurs, et risque de ne pas survivre en liberté.

L’affaire a pris une ampleur médiatique, et le quotidien régional The Herald affirme que, depuis que Buddy a été relâché dans l’océan, l’un de ses deux petits est mort. Le journal précise que les deux suspects semblaient jeudi plein de remords devant le tribunal et étaient « trop traumatisés » pour parler à la presse après l’audience.

Des bénévoles, ainsi que des employés de Bayworld, recherchent activement Buddy dans le mince espoir de le retrouver en vie. Le manchot du Cap, qu’on ne trouve qu’en Afrique australe, est classé comme une espèce en danger, selon les critères de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici