Fermer

I&P cède ses parts dans des PME au Sénégal et en Mauritanie

Par - à Dakar

Jean-Michel Severino est le gérant d'Investisseurs et Partenaires. © Vincent Fournier/J.A.

Le fonds d'investissement français Investisseurs et Partenaires (I&P), spécialisé dans l’accompagnement des PME en Afrique subsaharienne, cède les actions qu'il détenait chez le sénégalais Duopharm et le mauritanien CDS.

Deux nouvelles cessions d’actions viennent d’être effectuées au Sénégal et en Mauritanie par le fonds d’investissement français I&P (Investisseurs et Partenaires), spécialisé dans l’accompagnement des PME en Afrique.

La première concerne Duopharm, un grossiste-répartiteur de produits pharmaceutiques basé à Dakar et regroupant environ 150 pharmaciens sénégalais. IPDEV1 (I&P Développement 1), le fonds historique d’I&P lancé en 2002, « a convenu avec les pharmaciens fondateurs du groupe de leur vendre ses actions au cours des mois qui viennent », selon un communiqué de presse du lundi 26 septembre.

Duopharm est devenu en quelques années un acteur important du marché sénégalais de la distribution de médicaments, indique I&P, la société de gestion présidée par Jean-Michel Severino, ex-dirigeant de l’Agence française de développement (AFD). La société sénégalaise compte désormais 320 pharmaciens actionnaires et près de 5 000 références.

Dix ans d’activité

IPDEV1 va également céder les parts qu’il détenait dans l’actionnariat du mauritanien CDS, actif dans l’accès des populations à l’eau et à l’énergie dans le monde rural, au français Engie Rassembleurs d’énergies, fonds d’investissement solaire du groupe gazier français (8,1 millions d’euros fin 2015 via 16 participations) et à la SADEV, une société d’investissement d’impact, propriété du gouvernement de la principauté de Monaco.

Selon I&P, IPDEV1, en dix ans d’activité, a acté une quinzaine de sorties d’actionnariats. Les options de sortie que le fonds privilégie passe par l’achat des parts par le promoteur, la cession à un fonds spécialisé dans l’investissement d’impact ou la cession à un acteur industriel. Le fonds a jusqu’ici investi 11 millions d’euros dans plus de trente start-up et petites entreprises en Afrique subsaharienne.

En octobre 2015, I&P a annoncé avoir levé 9,5 millions d’euros pour le premier closing de son deuxième fonds d’impact IPDEV2. Les trois fonds d’impact d’I&P, IPDEV1, IPDEV2 et I&P Afrique Entrepreneurs (IPAE) représentaient l’année dernière un total de 75 millions d’euros d’actifs.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici