Maroc : Fatiha Mejjati, la Veuve noire du jihad

Fatiha Mejjati, jihadiste marocaine. © DR

C’est à peine si l’on distingue ses yeux, mais chacune des apparitions de cette Marocaine de 47 ans fait le buzz : Fatiha Mejjati, alias la Veuve noire – son mari, Karim, combattant d’Al-Qaïda, a été tué en 2005 avec son garçon de 11 ans par l’armée saoudienne -, a rejoint en Syrie son fils aîné, membre de la commission des médias de l’État islamique (EI).

Son apologie du jihad, son allégeance au "calife" Baghdadi, ses menaces envers la France et son voile intégral en font une personnalité relayée et, dans une certaine mesure, influente. Surnommée Oum al-Mouminine ("la mère des croyants"), elle encadre les femmes de l’EI et se serait remariée avec l’un des responsables de l’organisation terroriste.

Passez votre souris sur les boutons puis cliquez sur le nom des personnalités pour lire leurs portraits.
© Infographie : Elena Blum pour Jeune Afrique

Lire les autres articles du dossier

«50 femmes puissantes»

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici