Fermer

Médias : Noor Tagouri, première femme en hijab dans Playboy

Par Jeune Afrique - Avec AFP

La journaliste Noor Tagouri. © Photo de profil Facebook/GoKateShoot

Le magazine américain, connu pour ses photos érotiques, consacre un article et une série de photos à la journaliste américaine d'origine libyenne, Noor Tagouri. Dans le magazine qui sortira en octobre, la jeune femme y apparaît voilée.

L’article s’intitule « Les renégats ». Il est consacré à des hommes et des femmes qui « risquent tout – même leur vie – pour faire ce qu’ils aiment ». Noor Tagouri, jeune femme de 22 ans d’origine libyenne en fait partie. Vlogueuse, influente sur les réseaux sociaux, cette jeune journaliste qui travaille actuellement pour le réseau de vidéos d’informations Newsy, asprie à devenir « la première présentatrice à porter le hijab à la télévision américaine ». C’est dans un look très contemporain qu’elle a pris la pause pour le célèbre mensuel fondé par Hugh Hefner : blouson de cuir noir, t-shirt blanc, paire de Converse blanches et hijab kaki. « Être une femme musulmane portant le hijab m’aide à gagner en confiance. Je sais ce que c’est d’être mal représentée dans les médias. Et je ne vais pas faire cela », explique-t-elle à Playboy. Je sais ce que c’est de voir le notre quotidien déformé et exploité par les médias ».

 

Ce choix d’apparaître dans le magazine nouvelle formule désormais dépourvu de sa substance érotique – exit donc les photos de femmes nues – a suscité des réactions contrastées. Si, évidemment, de nombreuses voix se réjouissent de ce choix éditorial éloigné des clichés répandus sur les femmes voilées, des grincements de dents se sont fait entendre. Comme le journal en ligne The Muslim Vibe, qui tient à rappeler que « Playboy est synonyme de pornographie », et qu’il transforme les femmes en objets de désirs sexuels « depuis des décennies ».

 

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici