Fermer

France : une ex-candidate FN condamnée à 3000 euros d’amende avec sursis pour avoir comparé Taubira à un singe

Par Jeune Afrique avec AFP

Christiane Taubira, à l'Élysée, le 23 décembre 2015. © Michel Euler/AP/SIPA

Anne-Sophie Leclère, ancienne candidate du Front national aux municipales dans les Ardennes, a été condamnée mercredi 28 septembre à 3000 euros d'amende avec sursis pour injure publique raciale, après avoir comparé l'ancienne ministre de la Justice, Christiane Taubira, à un singe.

Le parquet avait requis contre elle deux mois de prison avec sursis. En juillet 2014, Anne-Sophie Leclère avait été condamnée à 9 mois de prison ferme mais avait fait appel de cette décision. La Cour d’appel de Cayenne avait finalement annulé sa condamnation.

« C’était de l’humour »

Le 17 octobre 2013, un reportage de l’émission Envoyé spécial sur France 2 avait montré Anne-Sophie Leclère, 33 ans, encartée au FN depuis 2012, propriétaire d’un magasin d’articles de pêche à Rethel, dans les Ardennes, qui s’efforçait de monter une liste pour les élections municipales de 2014 dans cette ville de quelque 7500 habitants.

Questionnée alors sur un photomontage qu’elle avait placé sur sa page Facebook et qui montrait d’un côté un petit singe et de l’autre la garde des Sceaux, avec les légendes « à 18 mois » et « maintenant », Anne-Sophie Leclère l’avait assumé, assurant que « ça n’a rien à voir » avec du racisme.

Exclue du parti

« Cette photo, c’était de l’humour. L’image a été postée sur ma page Facebook et je l’avais supprimée quelques jours après. D’ailleurs, ce n’est pas moi l’auteur », s’était-elle ensuite défendue. Suite à ces propos Anne-Sophie Leclère avait été exclue du FN le 3 décembre 2013 .

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici