Fermer

France : l’Ivoirien Serge Aurier condamné à deux mois de prison pour violences sur des policiers

Par Jeune Afrique avec AFP

Serge Aurier a été condamné à deux mois de prison pour violence sur des policiers © Jacques Brinon/AP/Sipa

Le joueur ivoirien du Paris Saint-Germain a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à deux mois de prison pour violences sur des policiers à la sortie d'une boîte de nuit.

Le latéral droit ivoirien du PSG Serge Aurier a été condamné lundi 26 septembre à deux mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris pour « violences sur personne dépositaire de l’ordre public ». En outre, il a également été condamné à 300 euros d’amendes pour dommages corporels, 300 euros pour dommages moraux et 1 500 euros pour les frais d’avocat. Le joueur de 23 ans était jugé dans le cadre d’une affaire remontant au printemps dernier.

Altercation à la sortie d’une boîte de nuit

À l’époque, alors qu’il sortait d’une boîte de nuit parisienne dans la nuit du 29 au 30 mai, il avait été interpellé par des policiers pour un contrôle qui aurait dérapé. Durant l’altercation, Serge Aurier aurait violenté un des agents, ce qu’il a toujours nié par la suite. Il s’était ensuite expliqué lors d’une longue interview pour le site Clique, se défendant d’avoir agressé les forces de l’ordre. Selon lui, le policier aurait porté le premier coup, qu’il aurait paré de son coude. Serge Aurier avait d’ailleurs porté plainte pour violences policières, mais elle avait été classée sans suite.

Accompagne de son avocate, Serge Aurier a fait appel de la décision.

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici