Fermer

Égypte : plus de 100 personnes ont trouvé la mort dans le naufrage du bateau de migrants mercredi

Par Jeune Afrique avec AFP

Des personnels médicaux recouvrent le corps d'un migrant décédé dans le naufrage d'un bateau, le 22 septembre 2016 dans le port de Rosette, en Egypte. © MOHAMED EL-SHAHED:AFP

Le bilan du naufrage d'un bateau de pêche qui transportait des centaines de migrants au large de l’Égypte s'élève à au moins 133 morts. C'est ce qu'a indiqué un responsable du ministère de la santé après la découverte vendredi de 53 corps supplémentaires.

L’embarcation a chaviré mercredi en Méditerranée, à 12 kilomètres au large de la ville de Rosette, sur la côte nord de l’Égypte. Jeudi, le ministère de la santé avait donné un bilan encore provisoire d’au moins 55 morts. L’armée de son côté annonçait 163  rescapés, dont 157 placés en rétention au commissariat de police de Rosette. Les autorités ont également annoncé que quatre Égyptiens, passeurs présumés, ont été arrêtés sur des soupçons de trafic d’êtres humains et homicide involontaire.

450 personnes à bord

Les survivants affirment que près de 450 personnes se trouvaient à bord de l’embarcation. La majorité d’entre eux sont de nationalité égyptienne, d’après l’Organisation internationale pour les migrations. En juin, l’agence européenne de contrôle des frontières Frontex s’était inquiétée du nombre grandissant de migrants tentant de rejoindre l’Europe, en général l’Italie ou la Grèce, en entamant une traversée très dangereuse à partir de l’Égypte.

Plus de 300 000 migrants ont traversé la Méditerranée cette année pour rejoindre l’Europe et environ 3500 personnes sont mortes ou portées disparues, selon les Nations unies. Avec de tels chiffres, 2016 sera l’année la plus meurtrière en mer Méditerranée, indiquait mardi à Genève un porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés, William Spindler.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici