Fermer

La Côte d’Ivoire dément la cession de la Banque de l’Habitat au tunisien BH

Vue d'une agence de la BHCI à Daloa, dans le centre-ouest de la Côte d'Ivoire. © www.bhci.ci

La Banque de l'Habitat de Tunisie avait indiqué très clairement lundi dans un communiqué et en conférence avoir acquis les parts de l'État - 51,6% - dans son confrère ivoirien.

Dans un communiqué publié le 22 septembre au matin dans la presse ivoirienne, le comité de privatisation de Côte d’Ivoire, qui dépend de la Primature, précise « contrairement aux allégations parues dans la presse, l’acquéreur de la participation de l’État n’a pas encore été choisi ». Le comité ajoute « préparer actuellement la mise en œuvre du processus devant aboutir à cette cession ».

DR

Le démenti publié le 22 septembre. © Le démenti paru dans la presse ivoirienne

Dans un communiqué du 16 septembre diffusé sur le site de la Bourse de Tunis, où elle est cotée, la Banque de l’Habitat de Tunisie avait indiqué s’être « positionnée acquéreuse de 349 700 actions, soit 51,6% du capital de la BHCI, et que son dossier a été accepté par le comité de privatisation ivoirien ». Dans une conférence tenue le 19 septembre à Tunis, Ahmed Rjiba, directeur général, avait donné sans ambiguïté tous les détails de l’opération.

DR

Capture d'écran du communiqué diffusé par la BH Tunisie à la Bourse de Tunis. © DR

Jointe par Jeune Afrique, la Banque de l’Habitat de Tunisie n’avait pas, pour l’instant, de réaction officielle. Mais une source interne a précisé : « C’est une acquisition en cours. C’est la BHCI qui est venue vers nous. Nous avons envoyé une équipe sur place pour diagnostiquer la banque. Nous avons fait une offre, qui a été acceptée à la fois par la Côte d’Ivoire et par notre conseil d’administration ». Pour cette personne, le démenti du comité de privatisation a peut-être pour origine un simple timing de communication.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici