Fermer

La Banque de l’Habitat de Tunisie prend le contrôle de la Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire

Par - à Tunis

Vue d'une agence de la BHCI à Daloa, dans le centre-ouest de la Côte d'Ivoire. © www.bhci.ci

La Banque de l'Habitat (BH) est devenu l'actionnaire majoritaire de la Banque de l'Habitat de Côte d'Ivoire (BHCI), a-t-elle fait savoir à la Bourse de Tunis en amont de la présentation de ses résultats financiers lundi. Elle a racheté 51,6% du capital (soit 349 700 actions) pour 4,6 millions de dinars (1,9 million d'euros).

Selon Ahmed Rjiba, le directeur général de la BH, « l’objectif à travers le développement de notre présence en Afrique est de profiter du potentiel du marché africain, un des principaux relais de croissance pour l’économie tunisienne, accompagner les investisseurs tunisien en Afrique et offrir des opportunités de croissance pour le groupe. »

Sur ce dernier point, le DG a notamment fait allusion au protocole de partenariat conclu, à une date qui n’a pas été précisée, entre les sociétés de promotion immobilière Sopivel (filiale de BH) et l’ivoirien OPES holding. La société Assurances Salim et la société financière Modern Leasing, également deux filiales de BH, pourraient aussi s’implanter en Côte d’Ivoire a annoncé, lundi, Ahmed Rjiba lors du communiqué financier de la banque concernant le premier semestre 2016.

Après la Côte d’Ivoire, le Tchad et la Guinée ?

« La BHCI n’est pas dans une bonne situation mais il s’agit d’un droit d’entrée pour nous. Elle possède neuf agences et compte environ 60 000 clients. Nous avons un business plan qui prévoit une augmentation du capital l’an prochain si tout va bien », a précisé Ahmed Rjiba. Le financement de l’acquisition a été réalisé intégralement sur les fonds propre de la BH.

Ahmed Rjiba a également évoqué une possibilité d’assistance technique auprès d’un établissement bancaire au Tchad et un autre possibilité d’acquisition en Guinée, sans donner plus de détail.

La sortie de l’État de la BHCI prévue depuis la fin de l’année

L’État ivoirien, propriétaire jusqu’ici de la BHCI, avait annoncé en décembre 2015 vouloir privatiser l’établissement bancaire à un groupe « disposant des capacités techniques et financières suffisantes ainsi que d’une expérience dans le financement de l’habitat ».

BH est déjà présente en Afrique de l’Ouest avec des participations minoritaires (12,22%) dans la Banque congolaise de l’Habitat et dans la Banque de l’Habitat du Burkina Faso (BHBF, 8%).

La Banque de l’Habitat est le cinquième établissement bancaire tunisien par son produit net bancaire (PNB) établie à 148 millions de dinars (60 millions d’euros) au 30 juin 2016.

En 2015, la banque a enregistré une hausse de 40% de son résultat net pour atteindre 70,6 millions de dinars. BH est l’établissement bancaire qui a connu la plus forte progression de son titre boursier (+64,3%) en 2015. La Banque de l’Habitat a été créée en 1989. Son activité d’origine était l’octroi de prêt immobilier. Elle est aujourd’hui une banque de dépôt généraliste, détenue en majorité par l’État tunisien.

La Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire (BHCI) a souffert d’une sous-capitalisation chronique depuis sa création en 1996. Son capital de départ n’était que de 1,75 milliard de F CFA.

En 2012, la banque avait engagé une recapitalisation à hauteur de 12 milliards de F CFA mais le capital était retombé à 6,7 milliards fin 2015. Au moment de la décision de la privatisation par les pouvoirs publics ivoiriens, BHCI était la 18e banque sur 23, avec moins de 2% de part de marché.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici