Fermer

Guinée : le concert de MHD tourne court pour des raisons de sécurité

MHD se retrouve en 2016 au cœur d'une polémique à cause d'un tweet publié en 2013. © Capture d'écran YouTube

Dimanche 18 septembre, le Franco-Guinéen et précurseur de l'Afro-trap, MHD, se produisait sur l'esplanade du Palais du peuple à Conakry. Le concert de "l'enfant du pays" a tourné court pour des raisons de sécurité.

Venus nombreux pour voir leur compatriote sur scène, beaucoup sont repartis du Palais du peuple de Conakry déçus et en colère. Plus grave, certains ont même été blessés ou sont tombés en syncope. Le très attendu Mohamed Sylla, alias MHD, n’aura chanté que deux morceaux avant de jeter le micro, en réaction à la mauvaise organisation du concert.

Des excuses au public

« MHD s’est rendu compte que le public débordait vers le podium. C’est ainsi qu’il a jugé utile d’arrêter le concert pour éviter qu’il y ait mort d’homme. Ce qui a été une sage décision », analyse Tidiane Soumah, le PDG de Tidiane World Music et organisateur du concert, avant de présenter ses excuses au public.

Selon, Tidiane Soumah, MHD, « compréhensif », se serait également excusé auprès du public. « Il (MHD) a dit : ‘s’il y avait la possibilité ce lundi de faire un concert gratuit je suis prêt à le faire. Hier, j’ai voulu jouer mais les conditions sécuritaires m’en ont empêché’ « .

« C’était prévisible »

Un travailleur de la société qui a émis les tickets du concert de MHD dénonce la mauvaise organisation avec son cortège de bousculades avant même l’apparition sur scène de l’artiste, entraînant la destruction des barrières de sécurité entre le public et le podium.

« Il était prévu 20 400 tickets qui ont été vite écoulés. L’organisateur a commandé 6 300 autres tickets », avance-t-il. Lui-même dit avoir quitté les lieux plus tôt pressentant le danger imminent.

« J’ai payé trois tickets pour mes jeunes sœurs, poursuit-il. Mais quand j’ai senti que ça n’allait pas, je leur ai dit vers 17 heures de ne plus venir. C’est un manque grave de professionnalisme. C’était prévisible ».

« Je me suis évanouie, j’ai échappé au pire »

Selon, Mariama Doumbouya, présente sur les lieux, des projectiles ont même été jetés. « Je me suis évanouie. J’ai échappé au pire grâce à un jeune qui est venu à mon secours quand je suis tombée », explique-t-elle, jointe par téléphone alors qu’elle était sur le chemin de l’hôpital pour soigner sa blessure au pied.

Ce n’est pas la première fois que des incidents sont enregistrés lors de concerts en Guinée. En 2013, le concert du groupe Sexion d’Assaut avait été annulé alors qu’il venait de commencer, pour les mêmes raisons d’organisation. Toutefois, l’opérateur culturel Tidiane World music qui revendique plus de 20 ans d’expérience dans l’organisation d’événements culturels avait réussi à faire jouer Black M en février dernier, d’ailleurs accompagné de MHD. Sans le moindre problème.

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici