Fermer

Côte d’Ivoire : le gouvernement valide une extension à 465 millions d’euros pour le port de San-Pédro

Par - à Abidjan

Des hommes déchargent un bateau dans le port de Conakry, en mars 2008. © Jerome Delay/AP/Sipa

L'italo-suisse Mediterranean Shipping Company et la société émiratie Bilal General Transport, active à Dubaï et Abu Dhabi, mèneront des travaux d'extension du port et du terminal à conteneurs de San-Pédro, selon une décision rendue publique par le conseil des ministres ivoirien mercredi. Coût du chantier : 500 millions de dollars.

Le gouvernement ivoirien a accordé mercredi 14 septembre au groupe Bilal General Transport, entreprise de BTP basée à Abu Dhabi et à Dubaï, une partie du projet d’extension du port de San-Pédro, la deuxième plateforme portuaire du pays, dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire.

Il rejoint l’italo-suisse Mediterranean Shipping Company (MSC), lequel poursuit également des travaux de renforcement des capacités de traitement de San-Pédro, depuis qu’il acquis une concession en 2008.

Bilal investira environ 186 milliards de F CFA (280 millions d’euros) dans ce projet d’extension du port, qui s’inscrit dans le cadre du PND (plan national de développement) ivoirien, qui couvre la période 2016-2020. MSC investira de son côté 122 milliards de F CFA (185 millions d’euros).

Fin des travaux prévue pour 2019

Les travaux, qui doivent être engagés dès septembre 2016, devraient être achevés et livrés en 2019. « Le gouvernement entamera des discussions avec les deux opérateurs pour un démarrage des travaux avant la fin du mois de septembre », a expliqué mercredi Bruno Koné, porte-parole du gouvernement.

Au total, le port de San-Pédro, carrefour international de l’exportation du cacao, entend s’ériger parmi les principaux ports de la côte ouest du golfe de Guinée. 336 767 conteneurs sont passés San-Pédro en 2014, contre 77 730 en 2010.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici