Fermer

Télécoms : le libyen LPTIC fait son entrée en Côte d’Ivoire avec une licence 4G

Par - à Abidjan

La moitié des 74 réseaux 4G en activité sur le continent ont été lancés depuis moins de deux ans. © Sylvain Cherkaoui pour J.A.

La décision a été prise en conseil des ministres mercredi. C'est le quatrième opérateur téléphonique à obtenir la licence 4G Globale après le français Orange, le sud-africain MTN et Moov (Maroc Telecom).

Comme annoncé par Jeune Afrique il y a quelques mois, l’État ivoirien a finalisé mercredi 14 septembre le processus de rationalisation du secteur des télécommunications en octroyant la quatrième licence globale 4G à la société postale de télécommunications et d’informatique de la Lybie (LPTIC), pour laquelle elle était candidate.

La décision a été prise mercredi 14 septembre en conseil des ministres sous la présidence du Chef de l’État Alassane Ouattara. Le montant de l’opération n’a pas été communiqué. En décembre 2015, le coût de cette licence était estimé à 100 milliards de F CFA.

« Le gouvernement écrira à LPTIC pour les informer de la décision pour engager des négociations pour finaliser le processus », a confié Bruno Koné, le ministre de l’Économie Numérique et de la Poste.

Il précise également que LPTIC viendra en tant que nouvel opérateur. Il s’appuiera pour ce faire sur les actifs de Green Network, qu’il avait déjà absorbé après le retrait du fonds souverain libyen, Libya Africa Investment Portfolio, et du libanais Comium, deux opérateurs dont les licences avaient été retirées par les autorités ivoiriennes en mars. On ne connaît pas la marque sous laquelle il opérera.

Le français Orange, le sud-africain MTN et Maroc Télécom, présent en Côte d’Ivoire sous la marque Moov, ont également obtenu cette licence.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici