Fermer

Assurances : Proparco investit 10 millions d’euros dans le camerounais Activa

Richard Lowe est le fondateur de l'assureur camerounais Activa. © Réussite

Par cet investissement, l’Agence française de développement (AFD) entend soutenir les efforts de développement du secteur de l’assurance en Afrique subsaharienne via sa filiale Proparco.

Afin d’aider le secteur de l’assurance sur le continent africain, Proparco va soutenir financièrement Activa. La filiale de l’Agence française de développement (AFD) dédiée au secteur privé s’est engagée à investir 10 millions d’euros en fonds propres dans la compagnie d’assurance camerounaise. Cet investissement vise à accompagner le groupe dans son développement en Afrique subsaharienne.

Créée en 1998 et toujours détenue majoritairement par son fondateur, l’homme d’affaires Richard Lowe, Activa compte déjà des filiales dans plusieurs pays africains, tels que la Guinée, le Ghana, le Liberia et le Sierra Leone. D’abord axé sur les grandes entreprises, Activa mise désormais sur les PME et a également commencé à investir le marché de la micro-assurance mobile.

En 2013, la Société financière internationale (IFC), filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, était entrée au capital d’Activa à hauteur de 6 millions de dollars. Cet investissement,  qui représentait une prise de participation de l’ordre de 20%, visait à aider le groupe de Richard Lowe à se développer sur de nouveaux marchés en Afrique de l’Ouest et centrale.

Secteur en expansion

Activa a aussi initié en 2007 le réseau Globus, qui permet à des assureurs internationaux de s’implanter dans une quarantaine de pays partenaires en Afrique. Globus est ainsi devenu l’interlocuteur privilégié des grands groupes internationaux tels que Generali ou XL Catlin, qui ne disposent pas de filiales en Afrique.

En Afrique, le secteur de l’assurance ne pèse encore que 1,5% du marché mondial et le taux de pénétration ne dépasse pas les 1% du PIB sur le continent.

Cependant, estime l’AFD, plusieurs facteurs plaident pour un essor rapide du secteur de l’assurance en Afrique, comme le dynamisme économique du continent, l’émergence de classes moyennes ou le développement de nouveaux modes de distribution tels que l’offre de produits et de services via la téléphonie mobile.

Le développement du marché de l’assurance permet aussi, écrit Proparco dans un communiqué, de « canaliser l’épargne des ménages et investir à long terme dans les entreprises ».

Au Cameroun, les branches vie et non vie du groupe Activa ont réalisé un chiffre d’affaires de 23,8 milliards de F CFA (36,28 millions d’euros) en 2014. En 2015, 62 % des nouvelles autorisations de financements de Proparco sont allés à l’Afrique, soit 648 millions d’euros.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici