Fermer

L’ex-président israélien et prix Nobel de la paix Shimon Peres hospitalisé après un accident cérébral

Par Jeune Afrique avec AFP

Shimon Peres le 9 mai 2016 à Herzlyia près de Tel Aviv. © AHMAD GHARABLI/AFP

Shimon Peres, 93 ans, a été hospitalisé en urgence mardi soir près de Tel-Aviv et placé sous anesthésie et assistance respiratoire à la suite d'un accident vasculaire cérébral.

L’ancien président est hospitalisé à l’hôpital Tel-Hashomer, le plus grand hôpital israélien. Ses médecins ont décidé de l’anesthésier et de le placer sous assistance respiratoire afin de faciliter la suite du traitement. D’après son entourage il devait subir un scanner mardi soir afin que son état puisse être plus précisément évalué.

Mais selon la presse israélienne, qui avait dépêché des journalistes sur place, à Ramat Gan, près de Tel-Aviv, l’état de l’ancien président serait préoccupant.

« Shimon, nous t’aimons »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rapidement réagi à la nouvelle de l’hospitalisation : « Je souhaite à l’ancien président une guérison rapide. Shimon, nous t’aimons et tout le peuple espère ta guérison », a écrit M. Netanyahu sur sa page Facebook. M. Netanyahu s’est également entretenu avec le directeur de l’hôpital pour s’informer de l’état de M. Peres, ont dit ses services.

M. Peres avait connu en janvier deux alertes cardiaques en dix jours et avait été hospitalisé à deux reprises.

Prix Nobel de la Paix

Étant l’un des artisans des accords de paix d’Oslo en 1993, Shimon Peres a reçu le prix Nobel de la Paix en 1994, conjointement avec l’ex-Premier ministre israélien Yitzhak Rabin et l’ex-président palestinien Yasser Arafat, tous deux décédés.

Dernier homme politique issu de la génération des pères fondateurs d’Israël à être en vie, M. Peres, ministre au sein de nombreux gouvernements, a assumé à plusieurs reprises la fonction de Premier ministre, puis celle de président de l’État d’Israël de 2007 à 2014. A 93 ans, il est resté particulièrement actif à travers son Centre Peres pour la paix, qui promeut la coexistence entre Juifs et Arabes.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici