Fermer

Le burkinabè Coris Bank obtient le feu vert du régulateur pour son entrée en Bourse

Par - à Ouagadougou

Siège de Coris Bank à Ouagadougou, en novembre 2014. © DR

Le régulateur ouest-africain des marchés financiers a donné son feu vert au burkinabè Coris Bank International pour son introduction à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), basée à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

Le Conseil régional de l’épargne public et des marchés financiers (CREPMF) a rendu sa décision lors de sa 67e session, le 8 septembre dernier à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Il autorise désormais l’offre publique de vente (OPV) des actions de la banque burkinabè Coris Bank International. L’opération, qui portera sur 20% du capital, sera lancée d’ici fin octobre 2016.

« L’introduction en Bourse de Coris Bank International va être une grande opportunité pour les investisseurs de la sous-région », s’est félicité sur sa page Facebook le groupe bancaire burkinabè, qui se voit ouvrir les portes de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), également basée dans la capitale économique ivoirienne.

Selon les informations recueillies par Jeune Afrique, l’opération porte sur 1,25 million d’actions, dont le prix d’émission n’a toutefois pas été communiqué.

Coris Bourse, filiale de la holding, est le chef de file de l’opération. Mais le syndicat de placement comprend toutes les sociétés de gestion et d’intermédiation de la zone Uemoa (Union économique et monétaire ouest-africaine).

Première place au Burkina Faso

 « Nous avons fait le choix de renforcer les fonds propres de la banque en augmentant le capital de 20% plutôt que de réaliser une cession, confie à Jeune Afrique une source proche de la banque, détenue à 70 % par l’homme d’affaires Idrissa NassaNotre objectif est de permettre à la banque d’être plus forte pour être en mesure de poursuite son ambition de développement ».

« Nous devons maintenant finaliser un certain nombre d’étapes avant de lancer l’introduction en bourse prévue fin octobre », indique cette même source sous couvert d’anonymat.

Coris Bank a été fondée en 2008 suite à la reprise des actifs de la Financière du Burkina, un établissement de crédit. En 2015, Coris a réalisé un résultat net annuel de 15 milliards de francs CFA, stable sur an (-0,2%) et distribué près de 7 milliards de dividendes. Au 30 juin 2016, le total du bilan atteignait 713 milliards de francs CFA.

Des actifs qui permettent au groupe de revendiquer la première place au Burkina Faso, son principal marché, devançant la filiale du Marocain BMCE, Bank Of Africa (673 milliards de francs CFA), et le panafricain Ecobank (665 milliards de francs CFA).

Déjà présente en Côte d’Ivoire, au Mali et au Togo, Coris Bank prévoit désormais de se déployer au Bénin et au Sénégal au dernier trimestre de cette année.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici