Fermer

Zimbabwe : l’étrange statue en l’honneur de Robert Mugabe

Robert Mugabe, 92 ans, s'adressant aux vétérans le 3 août. © Tsvangirayi Mukwazhi/AP/Sipa

Le président zimbabwéen a inauguré lundi une statue réalisée en son honneur par un artiste local. L'oeuvre, à l'esthétique discutable, a suscité des moqueries sur Internet et dans tout le pays.

A 92 ans, dont 28 passés à la tête de l’État zimbabwéen, Robert Mugabe est un monument de l’histoire contemporaine africaine. Un monument souvent décrié pour ses prises de position violentes et la situation des droits de l’homme dans le pays, qui a néanmoins été honoré lundi. Dominic Benhura, sculpteur zimbabwéen reconnu, a en effet réalisé une statue à son effigie, inaugurée en compagnie du principal intéressé et de sa femme, Grace Mugabe à Harare, la capitale.

Jusqu’ici, rien de surprenant, statues, portraits et peintures des chefs d’État faisant partie du processus de personnification du pouvoir. Mais c’est en découvrant l’oeuvre en question que les Zimbabwéens, puis les internautes du monde entier, ont été interloqués.

« Voilà ce qui se passe quand on n’aime pas dépenser trop d’argent pour avoir un résultat de qualité », commente cet internaute 

« Un personnage des Simpson »

Car si l’esthétique est affaire de subjectivité, de l’avis de beaucoup, la statue en question est étrange. Haute de trois mètres environ, elle campe un Mugabe reconnaissable à ses lunettes caractéristiques, tendant le poing vers le ciel. Un Mugabe qui ressemble à « un personnage des Simpson », ont ironisé de nombreux internautes. « Cette statue de Mugabe me rappelle Superman en train de s’envoler. Mais ivre », commente un autre observateur amusé sur Twitter.

Lors de l’inauguration, Dominic Benhura, l’auteur de l’oeuvre contestée, a posé aux côtés du couple présidentiel. S’il semble un peu gêné sur la photo, il a simplement précisé qu’il ne faisait pas de portraits habituellement : « J’ai tenté de relever le défi, j’ai fait de mon mieux. Évidemment, je dois reconnaître que le résultat ne correspond pas aux attentes de certains », a-t-il reconnu.

Mugabe enchanté

Robert Mugabe s’est pourtant montré dithyrambique au sujet de cette oeuvre dans la presse locale : « C’est de l’art magnifique et les artistes sont des personnes naturellement douées. Se voir reproduit d’une telle manière, c’est quelque chose qui mérite plus qu’un simple remerciement. » Quoi qu’il en soit, Dominic Benhura peut se targuer de n’avoir laissé personne indifférent avec cette oeuvre. Difficile de lui donner tort lorsqu’il répond aux moqueries sur Internet : « Faire de l’art, c’est créer quelque chose d’unique. Et cette oeuvre a attiré l’attention parce qu’elle est unique. »

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici