Mali : Mobibo Keïta remplace Moussa Mara à la tête du gouvernement

Par Jeune Afrique

Modibo Keïta, le nouveau Premier ministre malien. © AFP

Jeudi, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a à la fois accepté la démission du Premier ministre Moussa Mara et placé Modibo Keïta, son actuel représentant aux négociations de paix avec les groupes rebelles, à la tête du gouvernement. Les deux décrets présidentiels ont été lus à la télévision nationale.

Le Mali a un nouveau Premier ministre. Il s’agit de Modibo Keïta, un homme de confiance d’Ibrahim Boubacar Keïta. En avril 2014, le président malien l’avait nommé "haut représentant" du chef de l’État pour les pourparlers de paix lancés en juillet à Alger entre le gouvernement et les groupes armés du nord du pays.

Dans une déclaration du secrétaire général de la présidence malienne diffusée le 8 janvier à la télévision nationale, deux décrets présidentiels, portant sur la démission de Moussa Mara, en fonction depuis avril 2014 et sur la nomination de Modibo Keïta au poste de Premier ministre, ont été rendus public.

La nomination de ce nouveau Premier ministre intervient que les pourparlers avec les groupes rebelles sont censés aboutir à un accord en janvier, et que les attaques jihadistes se multiplient depuis plusieurs mois.

"Un nouveau souffle"

En plaçant Mobido Keïta (déjà Premier ministre entre mars et juin 2002) à la tête du gouvernement malien, "le président de la République a voulu donner un nouveau souffle à son quinquennat", a expliqué un proche collaborateur du chef de l’État.

De son côté, un proche collaborateur de Moussa Mara a affirmé sous le couvert de l’anonymat que celui-ci "aurait voulu poursuivre, mais ce n’est pas lui qui décide". "Le président a souhaité changer de chef de gouvernement. Le Premier ministre a donc remis sa démission au président", a-t-il ajouté.

(Avec AFP)

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici