Agriculture : la BAD et plusieurs investisseurs annoncent 26 milliards d’euros sur dix ans

Bananeraie sur la route d'Abidjan, Côte d'Ivoire. Mars 2016 © Jacques Torregano pour JA

Réunis jusqu'à vendredi au Kenya pour le sixième édition du Forum africain sur la révolution verte, plusieurs acteurs du développement ont annoncé des engagements cumulés de 30 milliards de dollars (26 milliards d’euros) sur dix ans en faveur du renforcement de l'agriculture africaine.

Une enveloppe de 30 milliards de dollars (26 milliards d’euros) — dont 24 milliards dollars de la BAD déjà très active dans le domaine comme au Bénin,  au Maroc ou Cameroun récemment — doit être débloquée pour aider l’Afrique à accroître sa production agricole.

C’est ce qu’ont annoncé plusieurs bailleurs de fonds et investisseurs réunis à Nairobi pour la 6e édition du Forum africain sur la révolution verte, tenu à Nairobi du 5 au 9 septembre, en présence de 1 500 personnalités issues de quarante pays africains pendant trois jours.

Leur but est d’offrir des perspectives aux 70% d’Africains dont la survie alimentaire dépend encore de l’agriculture, et qui subissent encore trop souvent pauvreté et sous-nutrition.

Investisseurs « audacieux »

La majorité de cette aide sera fournie par la Banque africaine de développement, laquelle a promis 24 milliards de dollars sur dix ans. Son président Akinwumi Ayodeji Adesina, un agroéconomiste de formation, a d’ailleurs fait de la transformation de l’agriculture africaine l’un de ses chantiers majeurs.

Uhuru Kenyatta, le président du Kenya, pays-hôte du forum, a lui-même annoncé que son gouvernement devait investir 200 millions de dollars pour faciliter l’accès aux marchés, aux banques et à l’assurance de 150 000 jeunes agriculteurs au minimum.

Parmi la longue liste des autres donateurs, on peut noter la présence de la Fondation Melinda & Bill Gates, ou encore de la Fondation Rockefeller, qui sont à l’origine de la création d’une alliance pour la révolution verte en Afrique (Alliance for a green revolution in Africa) dont ce forum est une déclinaison. Les deux fondations américaine se sont engagées à allouer un milliard et 180 millions de dollars respectivement.

Le Programme alimentaire mondial, la nouvelle branche africaine du producteur marocain d’engrais OCP, engagé dans un vaste offensive au sud du Sahara, la Kenya Commercial Bank et le Fonds international de développement agricole ont également réaffirmé leurs programmes et leurs engagements en faveur de l’agriculture africaine.

 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici