Tunisie : Actis entre au capital du groupe pharmaceutique Médis

Par Jeune Afrique

Médis revendique trois unités de production opérationnelles à Nabeul (nord-est de la Tunisie). © DR

Le capital-investisseur britannique Actis est entré au capital du groupe pharmaceutique Les Laboratoires Médis, présent en Tunisie et en Algérie, acquérant à travers cette opération la participation de l'investisseur panafricain AfricInvest.

AfricInvest est sorti du capital du groupe pharmaceutique tunisien Les Laboratoires Médis. Dans un communiqué publié en commun avec AfricInvest ce vendredi 2 septembre, le capital-investisseur britannique Actis a annoncé le rachat de la participation de l’investisseur panafricain. Dans cette opération, Actis a également acquis une partie du capital du groupe Médis détenue par la famille de son fondateur Lassaad Boujbel.

Selon une compilation réalisée par l’association de capital-investissement et de venture capital d’Afrique australe (SAVCA) et le cabinet d’avocat d’affaires sud-africain Webber Wentzel, Actis a acquis au total 40 % du groupe Medis, pour un montant de 39,5 millions de livres sterling (56 millions de dollars). Contacté par Jeune Afrique, AfricInvest n’a pas souhaité commenté les détails financiers de l’opération. Les services de communication du groupe Actis n’étaient pas disponibles.

Stratégie de croissance

Actis indique, dans le communiqué, son intention « de renforcer davantage les fonds propres de [Médis] afin de financer sa stratégie de croissance externe et le développement de ses activités, en Afrique et au Moyen-Orient » où le groupe pharmaceutique « ambitionne de devenir un des opérateurs de référence du marché ».

Médis revendique trois unités de production opérationnelles à Nabeul (nord-est de la Tunisie) d’une surface cumulée de 17 000 mètres carrés et disposant d’une vingtaine de lignes de production – une quatrième unité de production dédiée à l’oncologie et à la biotechnologie, d’une superficie de 3 000 mètres carrés et comptant 4 lignes de production, est attendue en 2016). Le groupe est également présent en Algérie, à travers sa filiale Infra-Médis.

Le groupe pharmaceutique est présent sur le marché des médicaments génériques. Il est « sur le point de démarrer la production et la commercialisation d’une large gamme de médicaments de pointe comme les produits “bio-similaires”, destinés aux traitements des maladies telles que l’infertilité ou la sclérose en plaques », explique Actis dans son communiqué.

Peu de chiffres sont disponibles sur les revenus du groupe Medis – sa filiale algérienne Inpha-Médis a réalisé elle un chiffre d’affaires de 27 millions de dollars en 2014, selon nos informations.

Investisseurs

Le capital-investisseur AfricInvest, dont les origines remontent à 1994, gère environ 1 milliard de dollars d’actifs, à travers 14 fonds actifs en Afrique du Nord et au sud du Sahara. Parmi ses actifs, figurent une participation dans le groupe pharmaceutique marocain Radio Isotope Méditerranée (RIM), spécialisé dans la fabrication de radiotraceurs utilisés dans la détection de tumeurs.

Actis pour sa part compte près de 6,3 milliards de dollars d’actifs sous gestion, en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Le capital-investisseur britannique détient une cinquantaine de participations dans des entreprises actives en Afrique, des énergéticiens Globeleq et Eneo (Cameroun) à Diamond Bank (Nigeria) et Emerging Market Payments dans le secteur financier, en passant par le spécialiste hollandais du textile Vlisco (Uniwax), ainsi que les centres commerciaux Accra Mall et Nairobi Business Park.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici