Sécurité

Somalie : un attentat-suicide des Shebab contre un hôtel de Mogadiscio fait au moins 15 morts

Une voiture incendiée après un attentat contre un hôtel à Mogadiscio, le 26 juin 2016 © Farah Abdi Warsameh/AP/SIPA

Un attentat-suicide à la voiture piégée revendiqué par les islamistes Shebab a visé mardi un hôtel de la capitale somalienne, Mogadiscio, non loin du palais présidentiel, faisant au moins quinze morts, a-t-on appris de source policière.

« Le nombre de personnes tuées dans l’explosion est désormais de 15 et 45 autres ont été blessées, la plupart d’entre elles légèrement », a déclaré le chef de la police Bishar Abshir Gedi à la presse. Un précédent bilan établi de source policière quelques heures après l’attentat mardi faisait état d’au moins cinq morts et d’une trentaine de blessés. « Les victimes sont à la fois des civils et des membres des forces de sécurité », a-t-il précisé. Le responsable policier a ajouté que la sécurité avait été renforcée dans la capitale, où plusieurs dizaines de soldats et policiers supplémentaires ont été déployés.

Mardi matin, un kamikaze avait lancé à vive allure son véhicule bourré d’explosifs dans une artère abritant plusieurs hôtels, à proximité de l’enceinte ultra-sécurisée de la Villa Somalia, le complexe fortifié abritant la présidence somalienne et les bureaux du Premier ministre. Le véhicule piégé, que les forces de sécurité ont tenté d’intercepter en lui tirant dessus, a finalement explosé près de l’entrée de l’hôtel SYL, fortement endommagé par la déflagration.

« Il y a eu une explosion dans la zone de l’hôtel SYL, non loin du principal check-point du palais présidentiel », a déclaré Ibrahim Mohamed, un responsable des forces de sécurité somaliennes. « J’ai vu une voiture se diriger à toute allure vers la zone », a déclaré Elmi Ahmed, un habitant de Mogadiscio témoin de la scène. « Un énorme nuage de fumée et des flammes se sont ensuite élevées dans le ciel, il y a eu une énorme explosion ».

Les Shebab revendiquent

L’attaque de cet hôtel a aussitôt été revendiquée par les Shebab, affiliés à Al-Qaïda, qui ont publié un communiqué sur Telegram, une messagerie cryptée prisée par les jihadistes.

« Un courageux kamikaze qui conduisait un véhicule rempli d’explosifs a visé un hôtel », ont-ils indiqué, soutenant que l’attentat a fait « plusieurs victimes ».

L’hôtel SYL, cible de choix

L’hôtel SYL avait déjà été visé par un attentat le 26 février, qui avait fait 14 victimes. Un camion et un autre véhicule piégés avaient alors explosé à quelques minutes d’intervalle à proximité de l’hôtel SYL et d’un jardin public voisin très prisé des habitants de la ville, le Peace Garden.

Les Shebab ont juré la perte du gouvernement somalien. Mais confrontés à la puissance de feu supérieure de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom), déployée en 2007 dans le pays, ils ont été chassés de Mogadiscio en août 2011.

Ils ont ensuite perdu l’essentiel de leurs bastions mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d’où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides contre les symboles du fragile gouvernement somalien ou contre l’Amisom.

Fermer

Je me connecte