Football : l’Ivoirien Serge Gnabry, étoile montante du football allemand

Serge Gnabry célébrant son but contre le Portugal en quart de finale des JO. 13 août 2016 © Eraldo Peres/AP/SIPA

Le jeune international ivoiro-allemand Serge Gnabry a fait forte impression durant cet été lors des jeux olympiques de Rio. Fort de ses six réalisations en cinq matches, ce qui en fait le meilleur buteur du tournoi, le fils de l'ancien footballeur international ivoirien Jean-Hermann Gnabry, en manque de temps de jeu en club, pourrait rejoindre la Bundesliga dans les prochains jours.

Il a été l’une des grandes révélations de ce tournoi olympique de Rio. Serge Gnabry, espoir du football allemand, a brillé de mille feux au pays du Roi Pelé.

Ses accélérations virevoltantes, au sein d’une équipe allemande dirigée par Hors Hrubesch, champion d’Europe 1980, ont donné du fil a retordre aux défenses adverses : six réalisations en cinq rencontres – le milieu de terrain termine co-meilleur buteur du tournoi à égalité avec son coéquipier Nils Petersen. Une performance qui permet à la Mannschaft de repartir avec la médaille d’argent, à défaut de l’or perdu aux tirs au but face au Brésil de Neymar.

À 21 ans, Serge Gnabry pourrait voir sa carrière enfin décoller. Transféré de Stuttgart, son club formateur, en 2011 – il a alors tout juste 18 ans -, le fils de l’ancien footballeur ivoirien Jean-Hermann Gnabry n’a jamais vraiment eu l’occasion de montrer toute l’étendue de son immense talent.

Marque de confiance de Wenger

Avec les Gunners, il a seulement pris part à dix rencontres de championnat pour un but entre 2012 et 2015 avant d’être transféré à West Bromwich Albion la saison dernière. Mais là également, il manquera désespérément de temps de jeu. Ce qui n’empêche pas Arsène Wenger de lui accorder une marque en confiance.

Le coach d’Arsenal affirme en effet compter sur l’international espoir pour les prochaines saisons. « Il est allé à West Bromwich mais n’a pas joué. Je l’ai donc autorisé à prendre part aux jeux olympique afin de lui redonner confiance », déclarait jeudi 18 août l’entraîneur des Gunners au sujet de son joueur, laissant même entendre qu’il souhaiterait « prolonger son contrat ».

 

Le départ de Joel Campbell  au Sporting Lisbonne peut lui ouvrir les portes du jeu au milieu de terrain à moins qu’il ne retourne en Allemagne où plusieurs clubs dont le Hertha et Mayence sont à ses trousses, selon la presse d’Outre-Rhin.

Tout compte fait, Serge Gnabry revient cette semaine au club avec un autre statut, celui de grand espoir que vont à nouveau se disputer Ivoiriens et Allemands – même s’il y a très peu de chances qu’il porte le maillot orange.