São Tomé-et-Príncipe : Evaristo Carvalho officiellement élu président

Par Jeune Afrique avec AFP

Un partisan d'Evaristo Carvalho à São Tomé, le 18 juillet 2016. © Samir Tounsi/AFP

Evaristo Carvalho, le candidat du Premier ministre à São Tomé-et-Príncipe, a été officiellement élu président de ce petit archipel d'Afrique centrale, au terme d'une élection rocambolesque, selon les résultats définitifs transmis vendredi à l'AFP.

Evaristo Carvalho, 74 ans et candidat à un premier mandat, a obtenu 41 820 voix pour 1 522 bulletins blancs et 7 884 votes nuls au deuxième tour de l’élection présidentielle, selon les résultats définitifs proclamés par le Tribunal constitutionnel.

L’abstention a principalement marqué le scrutin, car seuls 46% des 111 222 inscrits se sont déplacés à l’isoloir le 7 août. Le vainqueur, qui était de facto seul en lice, obtient 100% des voix valablement exprimées.

Boycott

D’abord désigné vainqueur au terme du premier tour de l’élection présidentielle avec plus de 50% des voix, Evaristo carvalho avait vu sa victoire prématurément annoncée. Après un recompte des voix exigé par son adversaire, Manuel Pinto Da Costa, la Commission électorale (Cen) a décidé, le 22 juillet dernier, d’annuler sa victoire et de réorganiser un scrutin pour départager les deux candidats. Une proposition qui n’a pas convenu à Manuel Pinto da Dosta, qui demandait l’annulation de l’ensemble du processus électoral pour cause de « fraudes ». Cela étant, ce dernier a décidé de boycotter ce second tour de l’élection présidentielle, laissant ainsi le champ libre à Evaristo Carvalho.

Le chef du gouvernement, Patrice Trovoada, avait salué dès l’annonce des résultats provisoires, le 9 août dernier, la « fin » de 25 années de cohabitation, après la victoire de « son » candidat Carvalho, vice-président du parti au pouvoir, l’Action démocratique indépendante.

La cérémonie d’investiture du nouveau président est prévue le 3 septembre à São Tomé.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici