Fermer

JO 2016 : le Kényan Ezekiel Kemboi renonce à la retraite pour prendre sa revanche sur la France

Par Jeune Afrique avec AFP

Conseslus Kipruto (à droite) et Ezekiel Kemboi célèbrent leurs première et troisième place au 3000 m steeple aux JO de Rio le 17 août. © Lee Jin-man/AP/SIPA

Ezekiel Kemboi, qui avait annoncé qu'il prendrait sa retraite à l'issue des Jeux Olympiques de Rio, a changé d'avis à la suite de sa disqualification mercredi lors de la finale du 3000 m steeple.

L’orgueil a parlé. Initialement médaillé de bronze lors du 3000 m steeple mercredi à Rio, une course remportée par son compère Consenslus Kipruto, l’athlète kényan de 34 ans s’est vu retirer sa médaille de bronze au profit du Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad. Ce dernier, qui avait porté réclamation auprès de la fédération internationale d’athlétisme et qui accusait Ezekiel Kemboi d’avoir « coupé un virage », a obtenu gain de cause. La contre-réclamation posée par l’équipe kényane a, elle, été rejetée.

« J’ai le sentiment que je dois reprendre cette médaille »

Ainsi, il n’en fallait pas plus pour piquer au vif la légende de la discipline. «J’avais prévu de prendre ma retraite à condition de rentrer au pays avec une médaille. Maintenant, j’ai le sentiment que je dois reprendre cette médaille, pas en déposant une réclamation mais bel et bien sur la piste. Kemboi n’est pas à la retraite. Je serai là à Londres en 2017 (aux Mondiaux, ndlr) pour récupérer la médaille que la France m’a prise», a-t-il déclaré.

Ezekiel Kemboi a été à deux reprises champion olympique en 2004 et en 2012, et a remporté quatre médailles d’or aux Mondiaux (2009, 2011, 2013, 2015), à chaque fois en 3000 m steeple.