Football – Mercato : top 10 des joueurs africains les plus chers de l’Histoire

Dix des footballeurs africains les plus chers de l'histoire des transferts. © AP/SIPA/Montage J.A.

Le mercato d’été 2016 prend fin le 31 août prochain. Alors que le record du plus gros transfert a été battu par Paul Pogba (à Manchester United pour quelque 105 millions d'euros), Jeune Afrique vous propose un récapitulatif des footballeurs africains les plus chers de l'histoire du ballon rond.

Transféré de la Juventus à Manchester United début août pour environ 105 millions d’euros, le Français d’origine guinéenne Paul Pogba est devenu le footballeur le plus cher de l’histoire pendant ce mercato estival. Si aucun Africain au sens strict ne figure dans le top 30 mondial, deux joueurs ont cependant fait couler beaucoup d’encre récemment : Éric Bailly et Sadio Mané. Achetés respectivement à 38 et 41 millions d’euros, les deux footballeurs ont chamboulé le tableau des transferts africains les plus chers de l’Histoire en détrônant des vétérans comme Didier Drogba et Michael Essien, en fin de carrière.

Domination ivoirienne

Le football ivoirien domine ce tableau avec quatre joueurs : le défenseur Éric Bailly, le milieu Yaya Touré, l’attaquant Wilfried Bony et l’ancien capitaine Didier Drogba, relégué désormais à la quatrième place du classement.

Cette hégémonie des Ivoiriens s’explique notamment par le niveau d’ensemble de la sélection. Considérée comme l’une des meilleures du continent depuis une décennie et capable de rivaliser au plus haut sommet avec les plus grandes nations du football mondial, la Côte d’Ivoire est championne d’Afrique en titre et troisième sélection africaine au dernier classement Fifa du mois d’août. En revanche, aucun joueur de l’Algérie, première nation africaine du même classement, ne figure dans ce top 10.

 

1. Sadio Mané : 41, 2 millions d’euros

Paul Harding/AP/SIPA

© Paul Harding/AP/SIPA

Le transfert de l’international sénégalais Sadio Mané à Liverpool, le 28 juin dernier, est sans aucun doute celui qui aura marqué le plus les esprits durant ce mercato estival, après celui de Pogba. Pour attirer le milieu offensif de Southampton, Anfield Road n’a pas hésité à sortir les gros moyens : 41, 20 millions d’euros, faisant de ce joueur de 24 ans, le footballeur africain le plus cher de l’Histoire.

2. Éric Bailly et Michael Essien : 38 millions d’euros

Éric Bailly

Frank Augstein/AP/SIPA

© Frank Augstein/AP/SIPA

L’international ivoirien de Villaréal a tapé dans les yeux de José Mourinho cette saison. Le spécial one et Manchester United ont proposé 38 millions d’euros au sous-marin jaune pour s’offrir les services d’Éric Bailly. Le champion d’Afrique 2015 avec les éléphants devient le défenseur le plus cher de l’histoire du football africain et le deuxième joueur à égalité avec Michael Essien.

Michael Essien

Alastair Grant/AP/SIPA

© Alastair Grant/AP/SIPA

Avec le Malien Mahamadou Diarra « Djila » et le Brésilien Juninho, il aura fait les beaux jours de l’Olympique lyonnais. En août 2005, Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, fut obligé de céder le Ghanéen, considéré alors comme l’un des meilleurs milieux axiaux du monde, aux Blues de Chelsea pour la modique somme de 38 millions d’euros – le record de l’époque pour un joueur africain.

3. Didier Drogba : 37,5 millions d’euros

Graham Hughes/AP/SIPA

La star ivoirienne poursuit aujourd'hui sa carrière au Phoenix Rising Football Club, dans l'Arizona, aux États-Unis. © Graham Hughes/AP/SIPA

Il est de ceux qui ont marqué leur temps. Outre Eusébio et Georges Weah, les joueurs Didier Drogba et Samuel Eto’o sont certainement les deux plus grands footballeurs africains à avoir évolué en Europe. Vainqueur du Onze d’or en 2004, Didier Drogba rejoint Chelsea sous les ordres de José Mourinho en juillet de la même année pour la somme de 37,5 millions d’euros. Certains supporteurs marseillais en veulent encore à l’ancien président Pape Diouf de l’avoir laissé partir. Mais avait-il seulement le choix ?

4. Wilfried Bony : 32,5 millions d’euros

Martin Rickett/AP/SIPA

© Martin Rickett/AP/SIPA

Avec ses 26 buts en 54 rencontres de Premier League, le natif de Bingerville en Côte d’Ivoire tape dans l’œil de Manuel Pellegrini durant la saison 2014-2015. Celui-ci met alors tout en oeuvre pour le recruter en janvier 2015. Les Sky Blues de Manchester City sont prêts à débourser la somme de 32,5 millions d’euros. Une somme qui se refuse difficilement.

5. Yaya Touré : 32 millions d’euros

Jon Super/AP/SIPA

© Jon Super/AP/SIPA

Joueur assez polyvalent, Yaya Touré a été l’un des grands artisans du succès européen du FC Barcelone en 2009, suppléant toujours convenablement les absences de Carles Puyol en défense centrale. Après trois ans de bons et loyaux services au club catalan, le capitaine des Éléphants est laissé libre de tout contrat en juin 2010. Manchester City en profite pour le faire signer.

6. Medhi Benatia : 30 millions d’euros

Matthias Schrader/AP/SIPA

© Matthias Schrader/AP/SIPA

L’un des deux Maghrébins de ce top 10, l’international marocain, en brouille avec les dirigeants de l’AS Rome pour « promesses non tenues », débarque en Bavière en août 2014 avec de grands espoirs. Le Bayern de Guardiola dépense 30 millions d’euros pour s’offrir les services du capitaine des lions de l’Atlas. Mais deux ans après, il est cédé à la Juventus de Turin sous forme de prêt.

7. Yannick Bolassie et Emmanuel Adebayor : 29 millions d’euros

Yannick Bolassie

Tim Ireland/AP/SIPA

© Tim Ireland/AP/SIPA

Dribbleur fou, parfois fantaisiste, Yannick Bolassie fait partie de cette génération dorée de la RD Congo qui a encore beaucoup à prouver sur le continent. Avec Crystal Palace, le milieu offensif des Léopards a frappé fort dans ce mercato en s’engageant à la mi août 2016 avec  les Blues d’Everton pour les cinq prochaines saisons. Son transfert est estimé à 29 millions d’euros, ce qui en fait le septième footballeur le plus cher de l’histoire à égalité avec le Togolais Emmanuel Adebayor.

Emmanuel Adebayor

Sang Tan/AP/SIPA

© Sang Tan/AP/SIPA

Très souvent comparé au Nigérian Nwankwo Kanu pour sa ressemblance physique, l’international togolais a fait les beaux jours d’Arsenal – 62 buts en 142 rencontres – avant de rejoindre en juillet 2009 pour la somme de 29 millions d’euros le richissime club de Manchester City en quête de reconnaissance nationale et internationale.

8. Samuel Eto’o : 27 millions d’euros

Denis Tyrin/AP/SIPA

© Denis Tyrin/AP/SIPA

S’il y a une chose que personne ne peut contester chez ce joueur, c’est le talent. Attaquant hors pair, le Camerounais a cette particularité d’avoir fait briller tous ses clubs, collectionnant les trophées tant sur le plan individuel que collectif. En août 2011, contre toute attente, Samuel Eto’o dépose valise à l’Anji Makhachkala pour 27 millions d’euros et un salaire de 20 millions d’euros l’an faisant de lui le joueur le mieux payé à l’époque.

9. Mamadou Diarra « Djila » : 26 millions d’euros

Juan Manuel Serrano/AP/SIPA

© Juan Manuel Serrano/AP/SIPA

Pièce maîtresse du grand OL du début des années 2000, Djila participe à la conquête de quatre des sept titres de ligue 1 remportés successivement par son club. Enorgueilli par la hausse de sa côte de popularité, le Malien engage alors un bras de fer avec les dirigeants de Lyon pour rejoindre le Réal Madrid. L’accord se fera pour 26 millions d’euros à l’été 2006.

10. Aymen Abdennour : 25 millions d’euros

 Laurent Cipriani/AP/SIPA

© Laurent Cipriani/AP/SIPA

Transféré à l’AS Monaco dans les dernières heures du mercato hivernal 2014 sous forme de prêt avec option d’achat, le défenseur tunisien suscite l’intérêt du FC Valence au regard de ses bonnes performances avec le club de la principauté. Les dirigeants du club espagnol en font une de leur priorité lors du mercato estival 2015. Aymen Abedennour rejoindra finalement le Mestalla en août 2015 pour la somme de 25 millions d’euros.

Attaque-défense : l’équilibre parfait

Dernier aspect à souligner – et non des moindres – dans ce classement : l’équilibre entre les différents postes. On note autant de joueurs à vocation offensive que défensive avec au total, quatre attaquants, deux milieux offensifs, trois milieux défensifs et trois défenseurs.

La plupart des joueurs évoluent aussi dans des clubs anglais – au total huit joueurs sur douze -, ce qui fait de la Premier League le plus attractif des championnats pour les grands talents africains.