RD Congo : Kinshasa refuse de renouveler le visa d’une chercheuse de Human Rights Watch

Par Jeune Afrique avec AFP

Le porte-parole du gouvernement de la RDC et ministre de la Communication, Lambert Mende. © Vincent Fournier/Jeune Afrique

Les autorités congolaises ont refusé mardi 9 août de renouveler le visa d'Ida Sawyer, chercheuse pour l'organisation américaine Human Rights Watch (HRW) en RDC, sans en donner la raison.

« La DGM (Direction générale des migrations) n’a pas souhaité renouveler le visa d’Ida Sawyer, c’est tout », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, sans vouloir fournir davantage de précision. « Certains gouvernements ne se justifient jamais lorsqu’ils refusent d’accorder un visa à un Congolais, nous ne nous justifierons pas. C’est le principe de réciprocité entre États », a-t-il ajouté.

Chercheuse Senior pour HRW, Ida Sawyer est basée en RDC depuis janvier 2008. Elle a mené des recherches à travers la RDC et dans les États voisins où sévit l’Armée de résistance du Seigneur (LRA, Lord’s Resistance Army), une sanglante rébellion ougandaise. « Ses enquêtes sont à la base de nombreux rapports de HRW« , écrit l’organisation américaine sur son site.

« Une tentative effrontée d’étouffer les rapports »

Très actif en RDC, HRW dénonce régulièrement des cas de violations des droits de l’Homme en RDC. Dans un communiqué, HRW accuse le gouvernement congolais d’empêcher Ida Sawyer de poursuivre son travail dans le pays.

« Cette manœuvre du gouvernement (…) ne devrait tromper personne. Il ne s’agit là pas uniquement de forcer Ida Sawyer à quitter la RDC, mais d’une tentative effrontée d’étouffer les rapports sur la répression violente perpétrée par le gouvernement contre les partisans de la limitation des mandats présidentiels », écrit l’ONG américaine.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici